Search Dental Tribune

Que ferait-on sans le monomère MDP ?

jeu. 21 avril 2022

save

HATTERSHEIM AM MAIN, Allemagne: En 1976, Kuraray a introduit son premier monomère adhésif – le monomère de phosphate Phenyl-P. Les années suivantes, l’entreprise s’est engagée dans la recherche et le développement afin d’améliorer et d’affiner la structure moléculaire de ce monomère. Kuraray a finalement atteint son objectif en créant une molécule dotée d’une plus grande capacité d’adhésion à la structure de la dent, d’une solubilité faible et qui adhère plus efficacement au métal : le monomère MDP.

Développé puis breveté par Kuraray en 1981, le monomère MDP reste à ce jour le monomère fonctionnel majeur pour une adhésion fiable à des substrats divers, y compris l’émail ou la dentine. La recherche n’a eu de cesse de montrer que les produits qui utilisent ce monomère créent des collages stables et durables aux tissus dentaires, aux métaux non nobles et à la céramique de zircone. Pour faire simple, on ne peut plus imaginer ce que serait la dentisterie adhésive sans le monomère MDP.

Un niveau de pureté inégalé

L’un des secrets qui se cache derrière le succès du monomère MDP de Kuraray Noritake est sa très grande qualité exceptionnelle. Le brevet du MDP dont Kuraray était propriétaire a expiré, ce qui a ouvert le marché à d’autres fabricants qui synthétisent leur propre MDP. Cependant, une étude menée par Yoshihara et al.1 a conclu que, sur les trois monomères MDP adhésifs examinés, des différences de niveaux de pureté étaient visibles et affectaient l’intensité de la nano-stratification et la force d’adhésion qui en résultait. Comme l’on peut s’y attendre, la force d’adhésion du MDP original et très pur de Kuraray Noritake était la plus élevée.

« Il est clair que le monomère MDP est l’un des monomères les plus efficaces qui existe, vu son potentiel d’adhésion chimique primaire à l’hydroxyapatite. », a déclaré le professeur Bart Van Meerbeek, une autorité mondiale en ce qui concerne les agents adhésifs dentaires dans un entretien avec Dental Tribune International.

« En principe, un adhésif universel qui contient une concentration élevée de monomères MDP très purs devrait être le plus performant. », a-t-il ajouté lorsqu’il a été interrogé sur les systèmes d’adhésifs universels.

Un monomère aux applications multiples

Le premier produit Kuraray qui a fait usage du monomère MDP a été la colle à base de résine PANAVIA EX. Introduit en 1983, PANAVIA EX s’est fait rapidement connaître comme un facilitateur d’adhésion fiable, et les colles à base de résine de la gamme PANAVIA, y compris PANAVIA V5 et PANAVIA SA Cement Universal, contiennent toujours le monomère MDP afin de fournir une adhésion haut de gamme aux professionnels dentaires dans le monde entier.

Bien sûr, le monomère MDP constitue la base d’un certain nombre de produits de la gamme actuelle des systèmes adhésifs CLEARFIL de Kuraray Noritake, comme l’adhésif CLEARFIL SE BOND, un agent adhésif au pH doux en deux étapes qui se polymérise à la lumière. CLEARFIL Universal Bond Quick, l’agent adhésif dentaire universel en une étape de l’entreprise, utilise une technologie d’adhésion rapide. La synergie de la combinaison du monomère MDP original et des monomères amides hydrophiles opère et forme plus rapidement et facilement un collage durable.

Les preuves se sont accumulées pendant plus de 40 ans et le constat est sans appel : le monomère MDP Kuraray Noritake Dental’s MDP a amélioré le collage dentaire.

Plus d’informations sur le monomère MDP ici.

Editorial note:

Référence

  1. Yoshihara K. et al. Functional monomer impurity affects adhesive performance (L’impureté des monomères fonctionnels affecte la performance adhésive). Dent Mater. 2015 déc ;31(12) :1493–1501.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

-