Dental Tribune France
Clinical
Correction de la dimension verticale d’occlusion : flux de travail numérique, scanner, CAD/CAM

July 18, 2021

Les perfectionnements techniques apportés aux scanners intraoraux et aux logiciels dentaires ont fait gagner beaucoup de terrain au flux de travail numérique au cours de ces dernières années. La numérisation a également mené à une meilleure communication entre les chirurgiens-dentistes et les prothésistes dentaires. On dispose aujourd’hui d’un protocole de conception numérique du sourire (DSD) qui permet de planifier la restauration esthétique de la symétrie faciale. Il ne contribue pas seulement à un meilleur échange entre les spécialistes, il améliore aussi les résultats du traitement auxquels on peut prétendre.1 La correction de la dimension verticale d'occlusion prend ici en compte le flux de travail entièrement numérique, l'intégration du scanner dentaire, la conception numérique du sourire et CAD/CAM.

Questions de forme : modifications conservatrices des contours et contacts dentaires

July 16, 2021

Dans notre société moderne où l’apparence de l’individu revêt une telle importance, la demande de modifications esthétiques des dents n’a cessé d’augmenter. Avec les composites directs, un sourire peut être changé avec ou sans préparation minimale des dents. Si le traitement est réalisé correctement, les résultats esthétiques sont très satisfaisants et les composites sont généralement le choix préféré pour les jeunes patients. Très souvent, le patient se focalise sur la teinte, et pourtant... La teinte n’est pas seule responsable pour un résultat esthétique !

advertisement
Ouverture de l’espace inter-radiculaire pour la pose d’un implant étroit

June 14, 2021

L’agénésie des incisives latérales est loin d’être rare. Dans certaines communautés, nous observons une incidence atteignant 3 % chez les jeunes. Aujourd’hui, ces dents peuvent être efficacement remplacées par des implants dentaires.1 Très souvent, ces patients doivent subir un traitement orthodontique qui permettra d’obtenir les dimensions mésio-distales et vestibulo-palatines adéquates. Chez un grand nombre de ces cas, les distances entre les dents adjacentes demeurent cependant critiques car, si le traitement réalisé par l’orthodontiste a permis de déplacer la partie coronaire, les racines sont toujours trop proches l’une de l’autre.2 Les implants étroits représentent la solution de traitement idéale lorsque le volume osseux est limité.3–6 Un examen minutieux de la littérature traitant du protocole à respecter lors de la planification du traitement dans des espaces limités de la région maxillaire antérieure, montre le besoin de disposer d’une largeur minimale de 5 mm entre les racines voisines pour la pose d’un implant étroit (3,0–3,3 mm de diamètre), destiné à remplacer une dent antérieure supérieure et, pour cette largeur minimale, également le besoin d’une distance vestibulo-palatine de 5 mm pour garantir un résultat prothétique satisfaisant et éviter le phénomène de nécrose par pression. Les régions d’os dense semblent être exposées à un risque accru de nécrose due à une compression.7, 8

Aspects immunologiques du rejet d’implants dentaire

June 3, 2021

Aujourd’hui, les implants dentaires représentent une approche thérapeutique largement adoptée par les chirurgiens-dentistes, pour remplacer les dents manquantes. Mais l’échec des traitements implantaires a aussi pris une dimension importante. Les facteurs responsables de cet échec sont bien connus et se répartissent en plusieurs groupes. Le but de cet article est d’en examiner l’un d’eux : les aspects immunologiques. Les cytokines et les cellules immunitaires ont des fonctions nombreuses et variées dans la péri-implantite. L’équilibre entre cytokines pro-inflammatoires, cytokines anti-inflammatoires et autres cellules intervenant dans ce mécanisme, joue un rôle majeur dans le pronostic des implants. Succinctement, les cellules immunitaires, particulièrement les macrophages et les cellules dendritiques, sont généralement en plus grand nombre chez les patients présentant un échec du traitement implantaire. Les cytokines pro-inflammatoires augmentent également dans les cas de perte d’implant dentaire et apparaissent donc comme de bons marqueurs diagnostiques.

Le défi du remplacement d’incisives adjacentes

May 6, 2021

Le remplacement d’incisives adjacentes absentes dans le maxillaire est une procédure très complexe, car l’esthétique y joue un rôle crucial. La préservation du tissu gingival est un facteur déterminant, particulièrement chez les jeunes patients où la ligne du sourire est généralement plus haute et la gencive plus apparente. L’obtention d’une papille parfaite entre les dents adjacentes manquantes lors de l’utilisation d’implants, n’est pas chose facile. L’obtention d’un niveau idéal de la gencive marginale peut également être problématique, selon la quantité d’os perdu à la suite de la perte des dents.

advertisement
Chirurgie guidée et mise en charge immédiate. Résultats cliniques et radiologiques

May 5, 2021

À propos d’un cas clinique Incontestablement, la chirurgie implantaire guidée séduit de plus en plus de praticiens en raison de sa fiabilité, sécurité et facilité de mise en place. La planification permet en amont du traitement implantaire de positionner idéalement les implants sur lesquels la prothèse sera réalisée. Toutes les difficultés potentielles (chirurgicales et/ou prothétiques) pourront être évaluées, analysées, discutées et résolues avec le prothésiste et le patient, qui de ce fait, sont eux aussi, complètement investis avec le praticien dans le traitement. Lorsque la planification est actée par toutes les personnes impliquées dans le traitement, le guide chirurgical peut alors être réalisé (Fig. 1).

Formation du biofilm sur les surfaces en polyétheréthercétone (PEEK) et les surfaces en titane

February 9, 2021

Le polyétheréthercétone (PEEK) est un biomatériau commercialisé depuis les années 1980. Il est utilisé comme solution de rechange aux matériaux métalliques en orthopédie (p. ex., dispositifs spinaux ; Lied, Roenning, Sundseth et Helseth, 2010), en chirurgie maxillo-faciale (p. ex., reconstruction osseuse ; Alonso-Rodriguez et al., 2015) et depuis peu, en dentisterie restauratrice (Najeeb, Zafar, Khurshid et Siddiqui, 2016). Ce matériau possède des propriétés biomécaniques avantageuses et il peut résister à la dégradation chimique et biologique (Kurtz et Devine, 2007). Dans le domaine des prothèses dentaires, l’utilisation du PEEK dans les interventions reconstructrices suscite un intérêt croissant depuis quelques années, quoique peu d’études cliniques aient été rapportées à ce sujet. En implantologie, le titane et la zircone sont couramment utilisés pour les piliers et comme matériaux d’armature dans les supra constructions.

Adhésion de nanoparticules d’hydroxyapatite (HA) aux matériaux dentaires

January 24, 2021

Les nanoparticules d’hydroxyapatite (nano-HAP) suscitent une énorme attention dans le domaine des applications dentaires et leur adhésion à l’émail est bien établie. Il n’existe cependant aucun rapport concernant le comportement des HAP en présence d’autres matériaux dentaires, et la plupart des études menées dans ce domaine reposent sur des modèles in vitro qui ne tiennent pas compte des interactions entre l’apatite et la pellicule d’origine salivaire. Cette étude pilote in situ visait par conséquent à évaluer les effets de trois solutions à base d’hydroxyapatite et leurs interactions avec diverses surfaces de matériaux dentaires dans l’environnement buccal.

advertisement

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International