Dental Tribune France
Clinical
Dans l’exercice dentaire – Mode d’emploi clinique – Action antidouleur : saule blanc

August 27, 2021

Un patient d’une quarantaine d’années présente une douleur dans la continuité d’une intervention parodontale, avec des maux de tête associés qui peuvent être liés au stress. Au regard du cas clinique et de sa demande de plantes antidouleurs, le chirurgien-dentiste peut proposer, une prescription d’accompagnement comportant un médicament phytothérapique, le saule blanc, qui va être exposé ici. Son rôle antidouleur en postopératoire accompagnera le confort du patient, dans la récupération.

Correction de la dimension verticale d’occlusion : flux de travail numérique, scanner, CAD/CAM

July 18, 2021

Les perfectionnements techniques apportés aux scanners intraoraux et aux logiciels dentaires ont fait gagner beaucoup de terrain au flux de travail numérique au cours de ces dernières années. La numérisation a également mené à une meilleure communication entre les chirurgiens-dentistes et les prothésistes dentaires. On dispose aujourd’hui d’un protocole de conception numérique du sourire (DSD) qui permet de planifier la restauration esthétique de la symétrie faciale. Il ne contribue pas seulement à un meilleur échange entre les spécialistes, il améliore aussi les résultats du traitement auxquels on peut prétendre.1 La correction de la dimension verticale d'occlusion prend ici en compte le flux de travail entièrement numérique, l'intégration du scanner dentaire, la conception numérique du sourire et CAD/CAM.

advertisement
Questions de forme : modifications conservatrices des contours et contacts dentaires

July 16, 2021

Dans notre société moderne où l’apparence de l’individu revêt une telle importance, la demande de modifications esthétiques des dents n’a cessé d’augmenter. Avec les composites directs, un sourire peut être changé avec ou sans préparation minimale des dents. Si le traitement est réalisé correctement, les résultats esthétiques sont très satisfaisants et les composites sont généralement le choix préféré pour les jeunes patients. Très souvent, le patient se focalise sur la teinte, et pourtant... La teinte n’est pas seule responsable pour un résultat esthétique !

Contrôle de la plaque et essor de la dentisterie préventive — L’attitude des chirurgiens-dentistes

July 14, 2021

La parodontite est de nature pandémique et elle est présente partout dans le monde. L’impact de la prévalence et du fardeau de la maladie sur la santé bucco-dentaire en Inde n’est pas différent qu’ailleurs et la parodontite ne donne lieu à aucune discrimination entre race, sexe, classe sociale ou croyance. Beaucoup d’études font état d’un taux d’incidence supérieur à 30 pour cent parmi la population adulte mondiale. Le nombre est stupéfiant : plus de 300 millions de personnes souffrent de parodontite en Inde, et pour ce qui est de la gingivite, il est encore plus ahurissant. Actuellement, la parodontite est la principale raison de la perte dentaire. Bien que de nombreux facteurs de risque et de prédisposition soient attribués à l’étiologie de la parodontite, la plaque dentaire en est la raison majeure. Pourtant, elle est l’élément le plus facilement modifiable pour prévenir la survenue de la maladie.

Approche de l’impression 3D en dentisterie

June 24, 2021

L’avenir de la régénération personnalisée des tissus mous oraux Au cours des dernières années, nous avons assisté au développement de l’impression en trois dimensions (3D), aussi appelée fabrication additive ou encore fabrication de formes libres solides.1, 2 Cette technologie permet de fabriquer un objet 3D individualisé avec un matériau de choix, au moyen d’un logiciel de conception assistée par ordinateur. Dans le domaine médical, la capacité d’inclure des cellules vivantes dans le procédé a projeté l’impression 3D dans une autre dimension, et ouvert la porte à d’innombrables possibilités de création de différents tissus, qui contribuent maintenant à préparer le terrain pour des traitements parfaitement adaptés aux patients. Divers facteurs ont concouru à l’émergence des nouvelles applications de l’impression 3D. Le développement de nombreux biomatériaux imprimables offre un contrôle plus précis de la structure de l’échafaudage interne et de la forme externe.

advertisement
Gestion d’instruments intra canalaires fracturés : étude de cas clinique

June 21, 2021

Selon Lambrianidis, il est assez courant de trouver des corps étrangers dans les canaux radiculaires, tels que des fragments d’instruments endodontiques (fragments d’inserts ultrasoniques et fragments d’aiguilles d’irrigation). Ces fragments compromettent les procédures de nettoyage et de mise en forme, et sont donc susceptibles d’influer sur le résultat des traitements.1 Leur présence est largement attribuable à des erreurs iatrogènes et la fracture d’un instrument lors d’un traitement ou d’un retraitement canalaire est toujours un événement indésirable et problématique qui perturbe les praticiens comme les patients.

Les aligneurs en orthodontie : une solution à la portée de l’omnipraticien

June 21, 2021

Les aligneurs Cheeez du laboratoire Crown Ceram rendent le traitement accessible pour tous. Les aligneurs font partie intégrante de l’arsenal thérapeutique proposé, tant pour l’omnipraticien que pour le spécialiste en orthodontie. Bien compris, ils permettent de proposer au patient une alternative au traitement multi-attaches. Ils sont utilisés dans des cas simples pour résoudre un encombrement initial, pour retraiter un encombrement récidivant après un traitement d’orthodontie, en pré restauratif, dans des cas plus complexes, les soins sont moins délabrants. En proposant des gouttières d’alignement, on s’inscrit complètement, dans le respect du gradient thérapeutique. Ils font la part belle à la dentisterie conservatrice moderne.

Ouverture de l’espace inter-radiculaire pour la pose d’un implant étroit

June 14, 2021

L’agénésie des incisives latérales est loin d’être rare. Dans certaines communautés, nous observons une incidence atteignant 3 % chez les jeunes. Aujourd’hui, ces dents peuvent être efficacement remplacées par des implants dentaires.1 Très souvent, ces patients doivent subir un traitement orthodontique qui permettra d’obtenir les dimensions mésio-distales et vestibulo-palatines adéquates. Chez un grand nombre de ces cas, les distances entre les dents adjacentes demeurent cependant critiques car, si le traitement réalisé par l’orthodontiste a permis de déplacer la partie coronaire, les racines sont toujours trop proches l’une de l’autre.2 Les implants étroits représentent la solution de traitement idéale lorsque le volume osseux est limité.3–6 Un examen minutieux de la littérature traitant du protocole à respecter lors de la planification du traitement dans des espaces limités de la région maxillaire antérieure, montre le besoin de disposer d’une largeur minimale de 5 mm entre les racines voisines pour la pose d’un implant étroit (3,0–3,3 mm de diamètre), destiné à remplacer une dent antérieure supérieure et, pour cette largeur minimale, également le besoin d’une distance vestibulo-palatine de 5 mm pour garantir un résultat prothétique satisfaisant et éviter le phénomène de nécrose par pression. Les régions d’os dense semblent être exposées à un risque accru de nécrose due à une compression.7, 8

advertisement

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International