Dental Tribune France

Éclairé et blanchi : Un aperçu sur le blanchiment et l’évaluation du patient.

By Julie Seager, hygiéniste dentaire, Graduée en Sciences
September 20, 2010

Un patient, heureux de son sourire, peut, en fin de compte, être un patient plus conciliant. L'une des méthodes, des plus importantes et des plus faciles, pour obtenir un sourire esthétique agréable est de blanchir les dents. Il y a des traces de blanchiment des dents datant de plus de 1.000 ans, et les gens veulent, aujourd'hui plus que jamais, cette procédure cosmétique.

Les enquêtes montrent que plus de 80 % des gens veulent des dents plus blanches, mais seulement 15 % ont déjà utilisé un produit de blanchiment. Cela laisse 65 % des patients ouverts au blanchiment.

Une bonne évaluation du patient et une bonne approche peuvent apporter une forte augmentation d'acceptation pour le blanchiment.

Prendre en considération l'âge des patients, les habitudes et les restaurations actuelles devrait être utilisé pour déterminer quel produit de blanchiment pourrait être adapté au patient.

Les cabinets dentaires devraient avoir produit plusieurs options disponibles puisque tous les patients n'ont pas besoin du même blanchiment.

Options de blanchiment

Avec les nombreux produits de blanchiment sur le marché, il est facile de se méprendre sur ce qui est sûr et efficace à recommander aux patients. De nombreux cabinets dentaires offrent déjà un service de gouttières de blanchiment à emporter pour les patients.

La tendance du blanchiment au cabinet gagne en popularité et les techniques, comme les équipements, deviennent plus rentables et faciles à administrer.

Les deux types de gels de blanchiment, à la maison, sont le peroxyde de carbamide et le peroxyde d'hydrogène. Le gel de peroxyde de carbamide est un gel à libération lente avec, environ, un tiers de la force du peroxyde d'hydrogène.

Il travaille habituellement avec deux à quatre heures de temps de libération, ce qui le rend idéal pour les patients qui veulent porter les gouttières pendant qu'ils dorment.

Les gels de peroxyde d'hydrogène sont plus rapides, libérant du peroxyde, entre 30 et 60 minutes, et contiennent, généralement, des concentrations de 5 à 10 %. Certains fabricants proposent aussi des gels de peroxyde de carbamide de 35 à 40 pour cent à usage domestique, qui ne nécessite que 25 à 30 minutes d'application.

Cette concentration du gel est parfaite pour les patients qui n'ont pas beaucoup de temps pour blanchir, veulent des résultats rapides et ne sont pas sujets à la sensibilité.

Les gels de blanchiment pour le cabinet sont, généralement, de 25 à 30 % de peroxyde d'hydrogène et doivent être utilisés, uniquement, avec supervision d'un professionnel pour s'assurer que le gel est appliqué correctement et ne nuira pas aux tissus mous.

La sensibilité

Plusieurs fabricants de produits dentaires reconnaissent que la sensibilité peut limiter les possibilités de blanchiment du patient, et il y a, maintenant, plusieurs gels de blanchiment qui contiennent du fluorure, le phosphate de calcium amorphe (PCA) ou une combinaison des deux.

Les patients présentant une hypersensibilité dentinaire peuvent souvent poser un grand problème pour blanchir les dents, mais cela peut être facilement résolu avec un protocole prétraitement approprié.

Pendant 10 jours à deux semaines avant le début du processus de blanchiment, un fluorure de sodium ou un produit contenant du PCA doit être utilisé une fois ou deux fois par jour, puis de nouveau, au besoin, au cours du traitement.

Si l'exécution du blanchiment se fait au fauteuil, des précautions devraient être prises pour couvrir les surfaces radiculaires exposées et les bords incisifs protégés avec une digue ou un agent de liaison.

Circonstances spéciales

Les patients recevant des restaurations esthétiques après blanchiment devront attendre deux semaines pour que l'oxygène et l'hydratation dans la dent soient de retour à des niveaux normaux. A ce moment, la teinte finale sera stabilisée et les dents pourront atteindre une plus forte résistance au collage.

Les patients atteints de lésions des taches blanches, ou de fluorose, voudront blanchir les dents à une teinte idéale, suivi d'un rendez-vous d'air-abrasion pour lisser et uniformiser l'apparence et la texture de l'émail.

Pour les patients avec des bords incisifs translucides, une très mince couche de composite peut être appliquée sur la face linguale des dents après le blanchiment, tant qu'elle n'interfère pas avec l'occlusion, afin que les dents ne semblent avoir une apparence bleuâtre, par transparence.

Les patients atteints de bruxisme auront souvent des dents, sensiblement plus épaisses et plus sombres, en raison de la dentine plus calcifiée. Ces patients sont plus susceptibles d'atteindre de meilleurs résultats en utilisant, d'abord un système pour cabinet, puis un gel à forte concentration, à la maison, pour finition.

Pour les parents qui sont préoccupés par l'émail jaune ou tacheté de leur enfant, des kits de blanchiment à domicile peuvent être utilisés, supervisés par des adultes, avec l'option de blanchiment au fauteuil, car cela peut être exécuté sur n'importe qui, ayant toutes les dents permanentes.

Habituellement, une faible concentration en peroxyde d'hydrogène fonctionne bien, chez les enfants et les adolescents car ils n'ont pas de problèmes avec des habitudes de coloration ou de dentine épaisse, calcifiée.

Les taches de tétracycline sont les plus difficiles à enlever, mais d'excellents résultats peuvent être atteints, si un patient est prêt à mettre du temps de et l'effort. En raison de la formation de bandes de ce type de tache et de l'assise profonde de la teinte, les résultats plus rapides et plus spectaculaires seront obtenus avec un blanchiment au fauteuil.

Selon la gravité de la tache, cette procédure peut être répétée, avec un espacement des rendez-vous, d'au plus tôt, une semaine d'intervalle. Souvent, un patient avec des taches de tétracycline a encore besoin de six mois ou plus de blanchiment à la maison pour obtenir une teinte satisfaisante.

Comment aborder les patients

Un moyen facile d'aborder les patients au sujet du blanchiment est de faire une évaluation de la teinte, lors d'une visite de contrôle. Les patients peuvent être informés que, parce que les dents foncent naturellement avec le temps, une teinte de base sera enregistrée.

Ayez une guide de teinte pratique et le classer par ordre de valeur de couleur, plutôt que dans l'ordre habituel ABCD.

Demander au patient son avis sur sa teinte, puis lui demander s'il est intéressé par un blanchiment. Comme la plupart des dents vont changer, en moyenne de 2 à 3 tons, un résultat potentiel très important peut être montré au patient si il ou elle se renseigne sur la teinte finale.

Toujours prendre une photo finale des teintes des dents blanchies, avec la nuance de couleur identique à celle du teintier, toujours avec l'accord du patient sur la teinte.

Conclusion

Le blanchiment des dents peut être une merveilleuse procédure "porte", une ouverture aux nombreuses autres options cosmétiques pour les patients, et est une façon amusante et facile d'augmenter la production, lorsque toute l'équipe dentaire est à fond.

Julie Seager, RDH, BS, occupe actuellement la profession d'hygiéniste dentaire dans le Nord de la Californie et est un ancien conseiller pour la pratique d'hygiéniste dentaire chez Discus Dental. Son site Web est www.hygienescene.com. Vous pouvez envoyez-lui un mail à juliecseager@yahoo.com.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Issues
E-paper

DT France No. 10, 2020

Open PDF Open E-paper All E-papers

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International