Dental Tribune France
Clinical
Apport des nouvelles technologies pour le traitement d’un cas complexe

March 4, 2015

_Il est devenu impossible aujourd’hui de traiter nos patients sans avoir recours aux nouvelles technologies. La photo et la radiographie numérique ont remplacé presque complètement leurs ancêtres de l’argentique. Le cone beam (CBCT) nous donne la troisième dimension qui manque au cliché conventionnel et a un rôle déterminant pour le diagnostic. La CFAO a révolutionné la prothèse en permettant l’utilisation de nouveaux matériaux comme l’oxyde de zirconium entre autres, et la fabrication de quasiment toutes les pièces prothétiques dont nous avons besoin. L’objectif de cet article est de présenter de quelles façons les nouvelles technologies peuvent intervenir, dans les différentes étapes du traitement d’un cas complexe pluridisciplinaire.

Réhabilitation esthétique antérieure par CFAO directe : à propos d’un cas clinique

March 2, 2015

Madame R., âgée de 48 ans, se présente en consultation pour une amélioration de son sourire. Elle se plaint de douleurs au niveau de son incisive centrale gauche et est gênée par la couleur de ses dents. Une approche globale des soins lui est proposée, avec des étapes chronologiques suivant le plan de traitement. L’examen clinique des dents et des tissus mous révèle une occlusion stable mais une mésioversion des dents 11 et 21, des composites et amalgames défectueux sur de nombreuses dents, ainsi qu’une teinte de base très colorée 3M2 (Fig. 1). La palpation vestibulaire est douloureuse en regard de l’apex de la dent 21. L’examen radiologique révèle un manque de traitement endodontique ainsi qu’une image radioclaire apicale sur la dent 21 (Fig. 2). Il a été décidé que l’ensemble des restaurations défectueuses sera repris mais nous aborderons uniquement l’aspect antérieur de ce cas clinique (Amalgames infiltrés sur 13, 14, 15, 16, 24, ainsi qu’une couronne céramo-métallique sur 25).

advertisement
Stratification simplifiée en composite réalisée sous éclairage albédo LED D65 et sans scialytique

February 24, 2015

La technique de stratification anatomique décrite par Lorenzo Vanini en 1996 est longue, difficile et ne donne pas toujours des résultats reproductibles. En effet, l’apposition des différentes couches de masse dentine puis celles des masses émail et opalescentes ainsi que la maîtrise des épaisseurs sont très chronophages et demande une longue courbe d’apprentissage. Nous proposons une technique de stratification simplifiée en 2 apports une masse dentine, la plus importante en volume qui sera recouverte d’une fine couche de masse émail (HRI, Micerium, Bisico).1.2.3 Stratifiez !

Implants + Empreintes : Compliqué ?

February 4, 2015

J’ai un jour eu un patient qui ne souffrait d’aucun problème dentaire mais avait l’habitude de venir s’asseoir dans la salle d’attente de mon cabinet dentaire juste pour y lire des magazines. Qui pourrait s’imaginer quelqu’un disposant d’un tel temps libre ?

Drainage anesthésique au cabinet dentaire: mode d’emploi clinique

February 2, 2015

Action de Nux Vomica : Un remède efficace

advertisement
Une esthétique dentaire totale

December 15, 2014

Pendant des années, les personnes enseignant la dentisterie esthétique se sont contentées d’aborder du bout des lèvres (sans jeu de mots) les zones orales et maxillo-faciales entourant les dents, tout comme l’importance des tissus mous extra-buccaux. J’aimerais remettre cette façon de penser en question et dire que nous, cliniciens et enseignants avons été dans l’erreur ces 30 dernières années. Les tissus mous de la face font partie intégrante de la dentisterie esthétique, et leur importance est égale, voire oserais-je, supérieure aux dents dans la formation d’un beau sourire. Il est possible que la ou le patient(e) ait de belles dents avec les nouvelles couronnes que vous avez posées et qu’il présente un excès gingival maxillaire (sourire gingival) ; est-ce là tout ce à quoi se résume la dentisterie esthétique ? Vous venez peut-être de poser et de restaurer 6 implants antérieurs, et votre patient(e) sort de votre cabinet avec un déficit volumétrique lippeux et des contours de lèvre radiaux. Est-ce que ça, c’est de la dentisterie esthétique ? Quel est l’intérêt de poser 20 facettes si les patients ne peuvent pas montrer leurs dents parce qu’ils ne peuvent pas soulever leur lèvre supérieure ?

Chirurgie reconstructrice lasers assistée en omnipratique

December 12, 2014

Les traitements laser assistés en chirurgie et en implantologie ont longuement été décrits dans l’ouvrage « Les lasers et la chirurgie dentaire » (Gérard Rey. Patrick Missika et al. – Ed. CdP – col. JPIO) ainsi que dans la Lettre de la Stomatologie n° 48 de novembre 2010. Tous les lasers peuvent avoir un intérêt en chirurgie dentaire, qu’ils soient absorbés ou qu’ils soient pénétrants. La complémentarité des lasers diodes pénétrants (Fig. 1) et des lasers Er:YAG absorbés (Fig. 2) permet à tout praticien correctement formé de réaliser des chirurgies reconstructrices, afin de redonner un volume osseux suffisant de bonne qualité.

Retraitement endodontique et restauration collée d’une seconde prémolaire structuralement compromise

December 4, 2014

_À la lumière de la littérature scientifique sur les résultats du traitement endodontique, il ne semble pas superflu que la restauration du complexe corono-radiculaire soit réalisée par l’endodontiste.1 Dans ce contexte, l’étude de cas présentée ci-après, décrit une procédure restauratrice complète d’une seconde prémolaire par un retraitement, suivi de la restauration définitive.

advertisement

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International