Dental Tribune France
Clinical
Une journée au cabinet dentaire

July 11, 2014

Le bon fonctionnement d’un cabinet dentaire repose sur un ensemble d’objectifs à atteindre. Nous vous proposons un exemple de chronologie d’une journée type afin de l’adapter aux habitudes de fonctionnement ainsi qu’aux possibilités humaines et matérielles de votre cabinet. À vous de jouer ! Prenons une journée type, pour mieux comprendre.

Parodontites et traitements laser

June 20, 2014

La parodontite chronique atteint 20 % à 30 % de la population adulte1. Les études épidémiologiques associent la maladie parodontale à de nombreuses pathologies (maladies cardiaques, diabète, AVC, infections des voies respiratoires, etc..).2, 3, 4, 5 La prise en charge de la maladie parodontale est donc fondamentale en terme de santé publique. Il n’existe pas, de facteur causal précis défini mis en évidence. Le rôle du biofilm, complexe de micro-organismes, résistant à de nombreux facteurs défensifs de l’hôte (macrophages, système immunitaire, etc..)7 est primordial. Les bactéries pénètrent l'épithélium et le conjonctif sous-jacent.8, 9 L’hôte libère alors de nombreuses substances dont les cytokines, les prostaglandines, et des enzymes protéolytiques (collagénase, gélatinase, élastase) entrainant une destruction et un remaniement tissulaire.3, 10 En l’absence de traitement, l’action du biofilm pathogène se pérennise. Il y a un passage à la chronicité pouvant avoir des répercussions systémiques.10

advertisement
Cone beam pratique en odontostomatologie – Partie II – Principe, technique, qualité d’image, artéfacts, types d’appareil, indications

June 16, 2014

Après avoir parlé du principe, de la réalisation d’un examen, de la qualité d’image et des artéfacts du cone beam (ou CBCT pour Cone Beam Computed Tomography), nous allons maintenant explorer la dosimétrie, les différents types d’appareil cone beam et enfin des indications de cette technique en odontostomatologie.

Empreinte optique et fichier ouvert De nouvelles façons de travailler avec son laboratoire

June 13, 2014

Transmettre une empreinte optique par Internet à son prothésiste pour qu’il réalise la prothèse est une pratique qui est en train de changer nos habitudes de travail. Encore faut-il que les machines du cabinet et du laboratoire puissent se « parler entre elles ». C’est ici qu’intervient la nécessité d’utiliser un format STL (Standard Tesselation Language) ouvert, c'est-à-dire que le fichier de l’empreinte optique réalisée au cabinet dentaire pourra être transféré au laboratoire de prothèse, sans devoir subir une conversion ou une ouverture dans un logiciel sous licence propriétaire. Ceci a son importance lorsqu’on tient compte du fait que le prothésiste n’utilise qu’un seul logiciel pour tout type d’empreinte. Le praticien de son côté, sera assuré, en utilisant un système d’empreinte optique ouvert, que son fichier pourra être traité par n’importe quel laboratoire équipé en CFAO.

Implantologie et lasers

June 13, 2014

Le problème de la préparation des sites implantaires fait partie de la recherche fondamentale et clinique. Il n’est pas à ce jour résolu. Nous savons que l’association laser Er:YAG et CFAO permettra probablement de scanner le site à implanter, puis de définir les paramètres laser de préparation du site, et enfin de réaliser la prothèse supra-implantaire. Mais à ce jour, l’assistance clinique laser n’est utilisée que dans deux directions principales en implantologie : l’operculisation lors de la 2de phase implantaire, et la décontamination des surfaces implantaires, en présence de péri-implantites.

advertisement
Bridge provisoire direct collé à la résine et élément de bridge composite avec bande de fibres de verre imprégnée de résine

June 13, 2014

Liste des traitements (nomenclature FDI) _Dent 22 mbd : revêtement composite direct par mordançage à l'acide. _Dent 21 mbd : couronne-élément de bridge composite direct. _Dent 11 mbd : revêtement composite direct par mordançage à l'acide. Matériau d'obturation _Reconstitution de la lame linguale pour élément de bridge collé à la résine : GrandioSO A1 (VOCO), reconstitution de la dentine : GrandioSO A1, couche d'émail : GrandioSO A3.5 (médio-labial), GrandioSO Flow incisal et GrandioSO A2. _Présentation de la technique de stratification inversée. Technique adhésive _Dents 22 et 11 : micro-abrasion par air (50 μm d'oxyde d’aluminium) et préparation avec un adhésif de la 5e génération (Kerr Optibond Solo Plus) avec mordançage à l'acide.

Le traitement d’une molaire mandibulaire calcifiée : un protocole des temps modernes

June 12, 2014

L’endodontie a énormément évolué au cours des dernières décennies. Toutefois, les principes fondamentaux du passé sont toujours d’actualité. L’étude de cas présentée dans cet article décrit comment les postulats d’antan s’appliquent encore aux techniques, dispositifs et matériaux de notre époque.

Dents transparentes : un puissant outil didactique

June 12, 2014

_Depuis la naissance de l’odontologie, les chirurgiens-dentistes ont exploré la morphologie anatomique interne de la racine. Bien avant les rayons X, et encore à notre époque dominée par les technologies, l’étude et l’examen du système canalaire est devenue l’obsession des endodontistes. Plusieurs méthodes, telles que les examens radiographiques (Pinea et Kuttler 1972) et histologiques (Barret, 1925 et Cooldge, 1929) les coupes transversales et longitudinales,3 et les techniques permettant de rendre la racine transparente, pour n'en citer que quelques-unes, étaient déjà largement utilisées par le passé. Aujourd'hui, on éclaire les limites obscures de la pulpe dentaire au moyen d’examens tomodensitométriques8 et d’observations au microscope chirurgical dentaire.4

advertisement
Le laser Delta Cube : un laser diode multi-longueur d’ondes Principales indications cliniques – Partie II

June 11, 2014

Dans une publication précédente les principales caractéristiques d’un laser diode, original parce que couplant plusieurs longueurs d’ondes, ont été décrites. Il convient maintenant d’observer son comportement en clinique et de vérifier son aptitude à gérer différentes situations. Nous avions souligné et insisté sur le fait que les lasers diodes ont des indications limitées aux tissus mous (exérèse) et aux seuls traitements de surface des tissus durs (décontamination) sans exérèse. C’est donc dans différentes situations cliniques intéressant ces tissus cibles, que seront discutées les principales applications.

Corticotomies alvéolaires par Lasercision : Une procédure minimalement invasive dans le but d’accélérer les traitements orthodontiques chez l’adulte

June 10, 2014

De plus en plus de patients adultes nous consultent pour retrouver un sourire harmonieux, plus esthétique, plus jeune. « Avoir des dents bien alignées » est une demande qui revient constamment. Toute la population adulte est potentiellement sujette à l’apparition d’une dysharmonie dento-maxillaire. En effet, avec le temps, des chevauchements dentaires apparaissent et/ou s’aggravent pour diverses raisons (résorption des bases osseuses, diminution du support parodontal, parafonctions...). Cependant, bon nombre de patients sont réticents à l’idée d’engager un traitement d’orthodontie.

Frénectomie labiale supérieure

June 6, 2014

Le frein labial supérieur est une structure muqueuse qui assure la jonction entre la face interne de la lèvre supérieure et la face externe du procès alvéolaire du maxillaire supérieur. Sa forme prismatique triangulaire lui permet de cloisonner le vestibule et 2 hémi-vestibules symétriques, de part et d’autre du plan sagittal médian passant par la ligne interincisive.

Aesthetic Digital Smile Design ADSD : dentisterie esthétique assistée par ordinateur – Partie I

June 3, 2014

Le concept de l’esthétique a été évoqué par divers auteurs et débattu par les philosophes les plus éminents, et bien qu’ils l’abordent d’une manière subjective, tous conviennent que le terme a une origine commune avec la nature. C’est pourquoi je pense que la chirurgie dentaire esthétique joue un rôle prépondérant. Secondé par la technique et la perception visuelle de l’équipe dentaire, l’objectif ultime doit être d’apporter notre précieuse contribution à la reproduction de la « nature humaine », qu’il est si simple d’observer et pourtant si difficile d’imiter. Au regard particulièrement de la composante esthétique du tiers inférieur du visage, le chirurgien-dentiste a la possibilité de jouer son rôle d’architecte et d’artisan des tissus buccaux et péribuccaux et de modeler la physiologie du sourire.

advertisement
La prévention sur le bout des doigts

April 16, 2014

Le syndrome du canal carpien est une des pathologies les plus répandues en tant que trouble musculo-squelettique du membre supérieur chez le chirurgien dentiste. Alors, comment diminuer la charge de travail du poignet, de la main et des doigts ?

Les reconstitutions corono-radiculaires : d’hier à aujourd’hui

March 13, 2014

Depuis plus de deux siècles et demi, les cliniciens ont écrit des articles sur la mise en place de tenons dans les racines dentaires, afin de conserver les restaurations.1 Dès 1728, Pierre Fauchard a décrit l’utilisation de « tenons », qui étaient des pivots métalliques vissés dans les racines des dents, pour conserver les bridges.1 Au milieu des années 1800, le bois est devenu le matériau de reconstruction radiculaire en remplacement du métal, et la « couronne à pivot », constituée d’un tenon en bois fixé à une couronne artificielle et au canal radiculaire, est devenue très populaire parmi les chirurgiens-dentistes.1 Mais très souvent, ces tenons en bois absorbaient les liquides, se dilataient et causaient des fractures radiculaires.2 La fin du dix-neuvième siècle a vu l’apparition de la « couronne de Richmond », une couronne d’un seul tenant composée d’un tenon et d’une incrustation vestibulaire en porcelaine, destinée à servir d’élément de rétention de bridge. 2 Au cours des années 1930, cette couronne à tenon monobloc a été délaissée en faveur de la reconstitution corono-radiculaire coulée (familièrement appelée inlay-core), élaborée sur mesure. Cette technique nécessitait la coulée du composant corono-radiculaire indépendamment de la couronne.2 Réalisée en deux temps, elle permettait une meilleure adaptation marginale et la pose de la couronne selon divers trajets d’insertion.1

La canine incluse Désinclusion et parodonte

March 13, 2014

La canine maxillaire est une dent palatine. Un trajet d’éruption ectopique peut être précocement repéré et corrigé. L’évolution vestibulaire de la canine est par contre la conséquence d’un encombrement : la correction orthodontique préventive doit être envisagée. Les traitements chirurgico-orthodontiques, selon des protocoles opératoires bien codifiés, seront entrepris à l’aide d’une imagerie diagnostique de qualité, afin de replacer la dent dans son couloir d’éruption et assurer la formation de son environnement parodontal.

Le laser Delta Cube : un laser diode multi-longueur d’ondes – Étude ex vivo – Partie I

March 12, 2014

Les lasers diodes rencontrent un certain succès en odontologie pour diverses raisons parmi lesquelles leur faible encombrement, leur utilisation facile et leurs diverses applications dans la discipline. Il convient toutefois de préciser d’emblée que les indications sont limitées aux tissus mous (exérèse) et aux seuls traitements de surface des tissus durs (décontamination) sans exérèse. Ces lasers, faits de semi-conducteurs, ont des longueurs d’ondes variables qui vont du visible à l’infrarouge et il est possible aujourd’hui sur une même machine d’avoir plusieurs longueurs d’ondes isolées, voire couplées et même triplées. L’apparition du laser Delta cube est intéressante de ce point de vue puisque quatre longueurs d’ondes sont disponibles (laser de visée bleu 405 nm, diode 650 nm et diode 915 et 1 064 nm).

Thérapie laser en odontologie

March 12, 2014

Le laser thérapeutique est un nouvel outil qui peut être un véritable atout pour la pratique dentaire. La thérapie laser, aussi appelée photobiomodulation, repose sur le principe d’activation ou de désactivation de certaines composantes ou fonctions cellulaires, lors de l’exposition à des doses faiblement énergétiques de lumière cohérente, constituée de longueurs d’onde spécifiques. L’utilisation d’une thérapie laser chez les patients, favorise la cicatrisation, soulage la douleur, atténue le gonflement et permet le contrôle d’infections buccales.

Le laser Er:YAG dans les phases de collage et de dépose des brackets lors du traitement orthodontique

March 12, 2014

C’est en 1990 que Hibst et Keller ont pour la première fois suggéré l’utilisation du laser Er:YAG pour l’ablation des tissus dentaires durs. Aujourd’hui, il est utilisé en odontologie conservatrice comme solution de remplacement des instruments rotatifs.1, 2 Selon une étude basée sur des questionnaires de satisfaction des patients, le traitement dentaire au laser Er:YAG représente une technique efficace, susceptible d’améliorer la coopération du patient et de diminuer les craintes associées au cabinet dentaire, particulièrement chez les patients pédiatriques.3 Cette technique semble donc aussi tout naturellement indiquée dans le domaine de l’orthodontie, où une coopération et de bonnes relations entre le patient et le praticien sont absolument nécessaires à la réussite complète d’un traitement. Dans cet article, nous décrivons l’utilisation du laser Er:YAG pour les phases de collage et de dépose de brackets orthodontiques.

L’instrumentation unique en rotation continue

March 12, 2014

Le traitement endodontique, acte clé de la thérapeutique odontologique, reste encore trop redouté en omnipratique. En effet, la complexité des séquences, la durée du traitement ou la peur de l’échec, constituent des raisons amenant les praticiens à rechercher le moyen de faciliter leur pratique. Le challenge dans la conception de nouveaux instruments consiste à pouvoir allier simplicité, rapidité et sûreté, sans sacrifier la qualité. L’émergence récente de l’instrumentation à usage unique, et particulièrement d’instruments endodontiques « tout-en-un » interroge un grand nombre d’entre nous sur notre réel besoin.

advertisement
Facteurs de réussite de l’implantation immédiate avec mise en charge immédiate – Une étude de cas

March 12, 2014

Le remplacement de dents perdues par des implants peut être un long processus pour les patients. Pendant la phase de temporisation, il leur faut souvent accepter des restrictions esthétiques. L’option la plus rapide et la plus agréable pour le patient est l’implantation immédiate avec temporisation immédiate. Toutefois, afin de ne pas aboutir à un échec tout aussi rapidement, cette solution de traitement nécessite une certaine expérience et une connaissance pratique des facteurs de réussite.

Rapport coût-efficacité en implantologie

March 12, 2014

De nos jours, environ 65 % des chirurgiens-dentistes italiens sont des implantologues. Rien qu’en Italie, plus d’un million d’implants sont placés chaque année. Une enquête menée à l’initiative de la société italienne d’implantologie ostéointégrée, aux fins d’évaluer la perception des implants au sein de la population italienne, a conclu que 68 % des personnes sondées opterait pour un implant, si elles nécessitaient la pose d’une dent artificielle. Un Italien sur trois a subi une chirurgie implantaire dentaire. Aucun doute que dans les prochaines années, les implants ostéointégrés seront proposés par un nombre croissant de professionnels dentaires, à une population toujours plus importante.1

Les derniers développements dans le secteur européen des dispositifs CFAO

March 12, 2014

Les secteurs européens de la prothèse dentaire et des dispositifs CFAO, sont aujourd’hui tiraillés par deux tendances contradictoires. L’une et l’autre seront déterminantes pour l’avenir. D’une part, la crise en zone euro est loin d’être terminée. Les pays d’Europe méridionale tels que l’Espagne, l’Italie et dans une certaine mesure, la France, sont en proie à une récession économique qui ajourne les projets de restaurations dentaires et ralentit la croissance de l’industrie. D’autre part, les secteurs se développent à un rythme soutenu en raison des innovations technologiques apportées aux matériaux de restauration, aux dispositifs CFAO tels que les scanners intrabuccaux, et aux instruments à fraiser, dont l’efficacité augmente alors que leur taille se réduit. La seconde tendance devrait cependant l’emporter sur la première, puisque les pays sortent petit à petit de la crise et que les nouvelles technologies relancent le marché.

advertisement
Empreinte et enregistrement pour prothèses complètes amovibles supra-implantaires

March 12, 2014

Il est d’usage de proposer une prothèse complète amovible après une extraction des dents ou une pose d’implant dans une arcade totalement édentée, et d’utiliser une prothèse amovible jusqu’à la réalisation de la restauration définitive. Pour bien concevoir une prothèse complète amovible, certains critères doivent être respectés : 1) adéquation de la dimension verticale et du rapport maxillo-mandibulaire ; 2) précision de l’occlusion ; 3) choix approprié des dents quant à la forme, la longueur, la largeur et la position ; 4) degré suffisant du support de la lèvre, et 5) fonction et esthétique qui répondent parfaitement aux attentes des patients. La restauration définitive devrait satisfaire à ces exigences, et même les surpasser. L’obtention d’une empreinte précise et l’évaluation correcte de la relation interocclusale (notamment par la distance interocclusale, le tracé d’un occlusogramme et la détermination de la position exacte des implants posés) sont souvent des tâches compliquées et chronophages.1 Le but du présent article est de décrire une technique de prise d’empreinte et d’enregistrement qui permet de reproduire la relation interocclusale, le tracé de l’occlusogramme et l’aspect esthétique initialement déterminés sur une maquette de prothèse complète qui servira à la fabrication de la prothèse complète amovible supra-implantaire définitive.

Cellules souches en implantologie

March 12, 2014

Le corps humain contient plus de 200 types différents de cellules, organisées en tissus et organes, qui effectuent toutes les tâches nécessaires au maintien de la viabilité du système, notamment la reproduction. Dans les tissus sains adultes, la taille de la population cellulaire est la résultante d’un équilibre subtil entre la prolifération, la différenciation et la mort des cellules. Après une lésion tissulaire, les cellules commencent à proliférer pour réparer les dommages. Pour y parvenir, les cellules quiescentes (c’est-à-dire les cellules dormantes) du tissu, se multiplient ou des cellules souches sont activées et se différencient pour produire le type cellulaire adéquat et nécessaire, à la réparation du tissu lésé. Les recherches sur les cellules souches visent à comprendre le mécanisme du maintien et de la réparation des tissus à l’âge adulte, ainsi que la dérivation du très grand nombre de types cellulaires des embryons humains.

CFAO et facteurs de croissance — Domaines clés de l’innovation en odontologie

March 12, 2014

L’odontologie a fait bien du chemin depuis l’époque où nos confrères devaient utiliser des fraises dentaires à pédale et préparer les amalgames en mélangeant les composants bruts. Les équipements et les matériaux dentaires de notre monde moderne sont à l'intersection des innovations de la médecine et de l’odontologie, et des foires commerciales telles que le salon dentaire international (IDS) nous font découvrir les projets de demain. Aujourd’hui, le matériel du chirurgien-dentiste n’est plus limité à une sonde droite et un foret dentaire. Nous disposons maintenant de scanners, de l’imagerie 3D, des facteurs de croissance et d’un choix presque illimité de matériaux. En écrivant cet article, j’ai pris la ferme décision de me concentrer uniquement sur ce que je crois être les domaines clés de l’innovation en odontologie. Ces domaines sont ceux de l’imagerie, de la technologie de conception et de fabrication assistée par ordinateur (CFAO) et des facteurs de croissance, et je pense qu’ils joueront un rôle prédominant dans la chirurgie dentaire de demain.

La réalité modifiée en prothèse conjointe

March 12, 2014

« Ma main se sent touchée aussi bien qu’elle touche. Réel veut dire cela, rien de plus », Paul Valéry. Dans notre quête de l’esthétique l’ensemble de nos sens est mis à contribution, pour révéler à notre esprit ce qu’est la réalité morphologique et colorimétrique de la dent à remplacer. Cette réalité est définie par rapport aux moyens que nous avons à disposition pour la percevoir. Le réel est alors une perception analytique simulée par notre cerveau. Pour créer cette dent, il nous faudra analyser la réalité du patient, de son entourage, de l’équipe de réalisation prothétique (le praticien, le prothésiste, l’assistante). La synthèse établie selon ces diverses exigences, aboutira à la réalisation de la prothèse selon les critères d’une réalité modifiée.

Cone beam pratique en odontostomatologie – Partie I – Principe, technique, qualité d’image, artéfacts, types d’appareil, indications

March 11, 2014

Le cone beam (ou CBCT pour Cone Beam Computed Tomography) s’est imposé depuis plusieurs années, comme la méthode de référence en imagerie dento-maxillaire, supérieure au scanner, bien que ce dernier reste incontournable dans certaines indications. Dans cette première partie, nous aborderons successivement le principe, la réalisation d’un examen, la qualité d’image et les artéfacts.

advertisement
Traitement sans extraction d’un cas de classe II présentant une agénésie de l’incisive centrale mandibulaire au moyen d’un système de CFAO d’orthodontie linguale

March 11, 2014

Les exigences esthétiques des patients adultes nécessitant un traitement orthodontique, demandent des options qui ont le moins d’incidence possible sur leur vie professionnelle et privée. Les aligneurs transparents sont une excellente solution, bien adaptée à de nombreux plans de traitements orthodontiques complets. Il est aisé de comprendre que la détermination du cas est essentielle, et que certains mouvements dentaires sont plus compliqués à réussir avec des aligneurs amovibles.

Restauration esthétique directe du secteur antérieur : concepts actuels

March 11, 2014

Les restaurations directes en composites du secteur antérieur sont aujourd’hui largement utilisées dans notre pratique quotidienne grâce aux composites toujours plus performants dont nous disposons et à une méthode désormais bien codifiée. Certains cas extrêmes peuvent désormais être traités de manière directe avec une bonne prédictibilité des résultats et un coût tissulaire minimal.

TRIPODE – Un nouveau protocole pour la mise en charge immédiate de prothèses complètes sur implants

December 18, 2013

La mise en charge immédiate de bridges complets sur implants au maxillaire est pour le praticien un défi posé par certains patients ayant une exigence esthétique et fonctionnelle parce qu’ils attachent une grande importance à leur apparence. Depuis 1977, des résultats encourageants avaient été obtenus en mise en charge immédiate,1,2 mais ces résultats étaient limités à des prothèses dentaires amovibles mandibulaires stabilisées par barre d’ancrage. En 1997, Tarnow et al.3 avaient publié une étude montrant des résultats similaires au maxillaire et à la mandibule pour des bridges fixes implanto-portés. Plus récemment, l’accent s’est porté vers le développement de techniques informatiques sensées permettre une meilleure précision de positionnement des implants.

© 2019 - All rights reserved - Dental Tribune International