Dental Tribune France
Clinical
Laser diode et microchirugie

May 29, 2016

Ces dernières années sont apparues de nombreuses familles de lasers dentaires, nous nous intéressons ici à un laser diode qui a la particularité de posséder 3 longueurs d’onde dans un même appareil. De nombreuses études ont déjà développé l’intérêt des longueurs d’onde proches de l’infrarouge comme 970 nm, qui permettent aux lasers pénétrants de désinfecter les canaux endodontiques ainsi que les poches parodontales. Le 660 nm est favorable à la biostimulation. Les lasers à technologie diode peuvent être aussi utilisés pour la chirurgie des tissus mous, mais on doit reconnaître qu’il y avait toujours un saignement des tissus dû aux rayons pénétrants dans les tissus sous-jacents et donc, une maîtrise nécessaire des échauffements tissulaires sous-jacents au tissu cible. C’est pour cela que la nouvelle longueur d’onde bleue de 445 nm semble être intéressante pour l’aménagement des tissus mous, car elle est plus absorbée par l’hémoglobine (diagramme A). Ne pouvant pas balayer dans un seul article les nombreuses applications possibles du laser diode, nous développerons ici la partie microchirurgicale.

Avantages de l’utilisation du laser Er:YAG chez les patients ayant des besoins spéciaux. Dentisterie conservatrice: étude clinique

May 26, 2016

Une évaluation systématique récente de la carie dentaire chez des adultes en situation de handicap a fait état d’un taux de prévalence égal ou inférieur à celui de la population générale.1 Les différences majeures relevées dans le groupe des personnes handicapées étaient le nombre plus important de lésions carieuses non traitées, le manque de soins bucco-dentaires et l’utilisation peu fréquente de stratégies préventives.2 Les auteurs d’une autre étude menée dernièrement chez des adolescents et des adultes ont observé que les patients atteints d’une déficience mentale présentaient davantage de caries et d’édentement plural, un nombre moindre de restaurations et un besoin plus important d’extraction dentaire que leurs frères et soeurs.3 La dentisterie adaptée aux patients ayant des besoins spéciaux (DPS) a pour but de fournir et de permettre la mise en œuvre des traitements buccodentaires aux personnes en situation de handicap, ce terme étant défini au sens le plus large.

advertisement
Résine composite injectable : une nouvelle technique – Part I

May 18, 2016

La technique d’injection de résine composite est un nouveau procédé direct/indirect, tout à fait original, qui permet de transposer de manière prévisible un montage en cire diagnostique, ou wax-up, en restauration composite.

Photographie dentaire numérique

May 16, 2016

La dentisterie dispose aujourd’hui d’une foule d’innovations, tant sur le plan des technologies que des matériaux, qui ont contribué à l'essor et au perfectionnement de notre profession. La photographie numérique est l’une de ces nouveautés et elle est devenue un outil indispensable en pratique quotidienne.

« Pushing back the limits » : Repousser les limites du possible

May 14, 2016

Retrouver des dents fixes fonctionnelles sous 48 heures alors qu’on est invalide buccal extrême depuis de nombreuses années, est un rêve qu’il est aujourd’hui possible de réaliser, sans avoir recours à des chirurgies lourdes. Plusieurs avancées technologiques permettent d’atteindre ce but :

advertisement
Implants en zircone : remplacement entièrement sans métal d’une deuxième prémolaire maxillaire

May 14, 2016

Le remplacement fonctionnel, sûr et esthétique des dents a longtemps tenu du défi. Les implants en titane ont mené à la réussite et ont fait leur preuve depuis plus de cinquante ans. Mais si leur utilisation s’est effectivement accrue, il en est de même du nombre de fabricants et de protocoles de fabrication qui ont mené d’une part à une grande variété d’implants en titane ou en alliage de titane, et d’autre part à la modification du pourcentage de titane et l’adjonction de nouveaux composants dans les alliages. On dispose de rapports de plus en plus nombreux 1, 2, 3 sur la sensibilité aux implants dentaires en titane et alliage de titane.

Ostéo-intégration assistée par laser : une diode laser pour la pose d’un implant de type I

May 12, 2016

En général, la pose d’un implant après une extraction dentaire est réalisée lorsque l’alvéole a cicatrisé. Toutefois, en raison de la longue période d’attente avant que le clinicien ne puisse poursuivre le traitement, cette méthode peut avoir des incidences négatives, notamment une perte de hauteur osseuse et un affaissement du tissu mou qui risquent de compromettre fortement l’harmonie du secteur antérieur. C’est pourquoi la pose immédiate d’un implant (type 1) peut être une occasion extraordinaire de préserver l’esthétique. La crainte de l’échec, surtout dans le cas d’une alvéole infectée, représente le principal obstacle au choix de la pose d’un implant de type 1.1–5

La chirurgie guidée pour optimiser l’implantologie

May 11, 2016

La réhabilitation des dents manquantes par des implants dentaires est une discipline prothétique assortie d’une composante chirurgicale. L’évolution de la dentisterie implantaire a mis les considérations de restauration comme directeur du traitement, plutôt que de l’anatomie osseuse comme c’était le cas avant.1 En ce sens, le plan prothétique idéal est conçu au début et toutes les étapes du traitement visent à atteindre l’objectif prothétique prévu. Cependant, bien souvent, il arrive que le lien entre la chirurgie et la prothèse ne soit pas aussi clair, et des implants fonctionnellement intégrés peuvent ne pas correspondre aux besoins du patient en termes de fonction, d’esthétique et de prédictibilité à long terme.2 Il est donc essentiel pour le chirurgien de pouvoir concevoir le meilleur scénario pour la réhabilitation du sourire du patient.

advertisement

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International