Dental Tribune France

Racine en S – risques relevant d’un défi majeur en endodontie

By Dr Friedrich Müller
June 17, 2015

_Une patiente âgée de 81 ans s’est présentée avec une douleur typiquement causée par une pulpite dans le secteur mandibulaire droit. Les résultats du test de sensibilité étaient positifs et durables pour la 2e prémolaire inférieure droite (n° 45) et négatifs pour la 1re prémolaire inférieure droite (n° 44). Ceux du test de percussion étaient contradictoires, négatifs pour la dent 45 et légèrement positifs pour la dent 44. Une radiographie révélait une lésion apicale d’origine endodontique dans la dent 44 et aucun signe diagnostique dans la dent 45.

Au vu de sa dimension, la lésion endodontique de la dent 44 devait probablement être présente depuis plusieurs mois. Pourtant, la cause de la douleur aiguë siégeait dans la dent 45. La radiographie montrait en outre une morphologie radiculaire en S de la dent 44 qui laissait présager un traitement endodontique, non simplement difficile, mais relevant d’un véritable défi majeur.

La cavité pulpaire de chacune des dents a été ouverte après une anesthésie et l’examen intra-coronaire a confirmé le diagnostic de pulpite irréversible dans la dent 45, et de nécrose infectée dans la dent 44. On pouvait observer un saignement intracanalaire constant dans la dent 45 et une remontée de pus dans la dent 44.

embedImagecenter("Imagecenter_1_1840",1840, "large");

À la suite d’une irrigation avec une solution d'hypochlorite de sodium à 3 %, le localisateur d'apex a indiqué une longueur de travail de 21 mm dans la dent 45. Le nettoyage et la mise en forme du canal radiculaire de la dent 45 ont été accomplis durant la première visite. Un mélange de tétracycline et de cortisone a été introduit jusqu’à l’extrémité du canal radiculaire.

La dent 44 a été sondée avec une lime de Hedström (ISO 08/0,02) afin de drainer le pus. Au cours de la deuxième phase du traitement, la dent 44 a de nouveau été sondée et irriguée, et la longueur de travail a été explorée avec un localisateur d'apex qui a déterminé 21 mm.

Après un nettoyage et une mise en forme réalisés manuellement avec des limes de Hedström, suivis par une nouvelle irrigation et une préparation accomplie au moyen de mouvements alternatifs, une radiographie a été prise pour vérifier la longueur du canal radiculaire.

Au cours de la troisième phase endodontique, la longueur de travail a été reconfirmée et les deux canaux radiculaires ont été obturés avec de la gutta-percha, en une série de condensations à chaud et à froid.

Comme on peut le noter, un risque majeur dans le cas de racines en S est le redressage de la courbe et la préparation du canal ne doit donc pas excéder un diamètre ISO 25, afin d’éviter une fragilisation ou une perforation accidentelle par stripping, provoquée par l'abrasion de la paroi radiculaire de la courbe interne._

Note de la rédaction
: Cet article est paru dans le magazine DT Study Club, Vol. 2, numéro 2, juin 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2019 - All rights reserved - Dental Tribune International