Dental Tribune France

Un remède pour les verrues gênantes et la maladie parodontale.

By Dr Florine Boukhobza
March 09, 2020

1 - Mode d’emploi clinique au cabinet dentaire. Un patient d’une soixantaine d’années prend rendez-vous pour faire un bilan buccodentaire en début d’année afin de se prendre en main surtout qu’il ne sent pas à l’aise dans sa bouche. Lors du questionnaire médical, de l’anamnèse, il apparaît la présence récurrente de verrues planes sur le visage, qui ont été diagnostiquées par le dermatologue. En clair, le chirurgien-dentiste, le stomatologue peuvent informer et confirmer les informations du dermatologue.

Les verrues planes du visage sont pour la majorité liées à une déficience des défenses immunitaires. De plus, une atteinte parodontale est diagnostiquée lors de l’examen clinique au fauteuil. Face à ce problème parodontal identifié, dans un contexte où un traitement parodontal est nécessaire, le praticien peu proposer d’accompagner le traitement au fauteuil par une prescription qui accompagnera favorablement les défenses immunitaires. Il s’agit d’échinacée sous différentes formes galéniques dont celle de gélules. Nous allons aborder le mode d’emploi et la conduite à tenir.

2–Le échinacée

Origine :

– Des semences d’échinacée ont été découvertes lors de fouilles archéologiques les datant du XVIIe siècle.

Il s’agit d’une plante d’Amérique du Nord.

Sa racine présente une morphologie fusiforme. Les feuilles sont plutôt lancéolées. Concernant les capitules terminaux, ils sont de grandes tailles et sont constitués de fleurs tubuleuses de couleur jaune ou pourpre, d’une part, et d’autre part, de fleurs tombantes souvent roses. La forme peut, d’une certaine manière, faire penser à une « marguerite ».

Description :

– il existe trois espèces considérées comme médicinales:

  • Échinacée à feuilles étroite.
  • Échinacée pourpre.
  • Échinacée pâle.

– Nom commun : Échinacée

– Nom latin :

  • Echinacea angustifolia.
  • Echinacea purpurea L.
  • Echinacea palida.

– Famille botanique : Asteraceae.

Partie utilisée à l’usage médical :

– la racine ou aussi la plante entière avec la racine.

Principes actifs :

– La composition est riche en composants actifs.

Principalement :

– Alkylamides dont l’échinacéine.

– Composés phénoliques dérivés de l’acide caféique tels que l’échinacoside (0,3–1,3 %), l’acide cjchorique, selon les espèces :

  • Acide cochorique : pour Echinacea purpurea .
  • Échinoside : correspondant à la partie haute des racines d’Echinacea angustifolia et d’Echinacea palida.

– Alcaloïdes.

– Polysaccharides complexes dont l’arabinogalactane.

– Acides gras.

– Huile essentielle à humulène et échinolone.

3–Propriétés de la plante

Les propriétés découlent de la présence des différents types de principes actifs répertoriés.

– En l’état, les propriétés sont nombreusesdont celles au niveau de l’immunité :

  • Action sur l’immunité sur différents axes :

Stimulation de l’activité des macrophages grâce, entre autres à l’arabinogalactane (Réfs. 1, 3).

Modulation de la production de cytokines par les macrophages (Réfs. 1, 4).

Empêche les germes microbiens d’agresser le tissu conjonctif et limite leur progression.

– En l’état, les propriétés sont nombreuses dont celles au niveau de l’effet antibactérien et antiviral :

  • Action à effet antibactérien direct dont entre autres, sur les Streptococcus pyogenes, Hemophilus influenzae, Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (Ref. 5).

– Anti-inflammatoire (Ref. 7).

– Action cicatrisante en participant à la réparation du tissu conjonctif, et ce, en s’opposant à l’hydrolyse de l’acide hyaluronique, molécule essentielle du tissu conjonctif.

4–Indications dentaires complementaires

Cette médication est un remède d’action prouvée par de nombreuses études scientifiques, dont une forte quantité proviennent de l’Allemagne, pour cette plante qui est d’origine américaine.

Indications dans notre exercice au cabinet dentaire, notamment dans un cadre d’intervention chirurgicale parodontale et implantaire et extractionnelle :

– Action favorisant les défenses immunitaires à la suite d’intervention au fauteuil.

– Action antibactérienne dans la continuité d’intervention au fauteuil.

– Un certain effet anti-inflammatoire sur le tissu gingival parodontal, en particulier sur les patients atteints de parodontopathies chroniques.

– Action cicatrisante en favorisant la réparation du tissu conjonctif dans les suites opératoires.

Il est conseillé de la prescrire en favorisant ainsi les traitements locaux des retards de cicatrisation, par exemple, des tissus conjonctifs.

Dans ce cadre indicatif, ce remède favorise une action cicatrisante, antibactérienne, protectrice du site opératoire, en favorisant les défenses immunitaires

5– Formes galéniques et posologie

Modalités de la prescription d’échinacée :
Plusieurs formes galéniques existent à notre disposition en pharmacie.

Sous forme liquide :

– La forme de teinture mère, TM contient de l’alcool.

– La forme d’extraits de plantes standardisées, EPS ne contient pas d’alcool. Il s’agit d’une forme galénique plutôt récente d’une haute technicité, d’extrait fluide glycériné de plante fraîche.

Echinacea purpurea : flacon de TM,

50 gouttes dans un peu d’eau par jour sur 1 mois, en utilisant la pipette doseuse graduée fournie. À boire, en conservant quelques trente secondes en bouche avant d’avaler.

Echinacea purpurea : flacon d’EPS,

2 cuillères à café par jour pendant 1 mois, à boire.

Sous forme solide :

– La forme de gélules existe chez de nombreux fabricants.

– Les gélules sont dosées en moyenne entre 325 mg à 400 mg.

– 3 gélules par jour.

– Il est conseillé de vérifier pour chaque marque, l’espèce et la concentration en principes actifs.

– En général :

  • Échinacée- Boîtes de gélules, 1 gélule le matin et 1 gélule le soir pendant 1 mois, avec un verre d’eau.

– Précaution d’emploi d’echinacea :

Par précaution, il est déconseillé d’utiliser l’échinacée dans les cas de maladies auto-immunes.

– Compléments associés pendant le mois de la cicatrisation parodontale dans un contexte de verrues planes au visage :

  • Magnésium : 300 mg par jour pendant 1 mois.
  • Homéopathie : Thuya occidentalis 5 CH – 4 tubes (Ref. 2), 5 granules matin et 5 granules le soir pendant 1 mois.

L’indication majeure de ce remède pour l’usage au cabinet dentaire est celle d’une action ciblée en prémédication et accompagnement des défenses immunitaires, dans des interventions parodontales, implantaires, notamment, en favorisant la cicatrisation du tissu conjonctif, du site opératoire.

La santé du patient et la performance de prescription du praticien ont tout à y gagner.

Note de la rédaction : article paru dans le journal Dental tribune France janvier 2020 vol 12/n°1

Bibliographies :
1 Boukhobza F., Goetz P. : Phytothérapie en odontologie, Editions CDP, Collection Guide clinique, 15 mars 2014, 203 p.
2 Boukhobza F. : Homéopathie clinique pour le chirurgien-dentiste, Editions CDP, Collection Guide clinique, 2ème édition, 05 Novembre 2015, 171 p.
3 Luettig B, Steinmüller C, Gifford GE, Wagner H, Lohmann-Matthes ML. : Macrophage activation by the polysaccharide arabinogalactan isolated from plant cell cultures of Echinacea purpurea. J Natl Cancer Inst. 1989 May 3;81(9):669-75.
4 Todd DA, Gulledge TV, Britton ER, Oberhofer M, Leyte-Lugo M, Moody AN, Shymanovich T, Grubbs LF, Juzumaite M, Graf TN, Oberlies NH, Faeth SH, Laster SM, Cech NB. : Ethanolic Echinacea purpurea Extracts Contain a Mixture of Cytokine-Suppressive and Cytokine-Inducing Compounds, Including Some That Originate from Endophytic Bacteria. PLoS One. 2015 May 1;10(5):e0124276. doi: 10.1371/journal.pone. 0124276. eCollection 2015.
5 Sharma S.M., Anderson M., Schoop S.R., Hudson J.B. Bactericidal and anti-Inflammatory properties of a standardized Echinacea extract (Echinaforce®): Dual actions against respiratory bacteria. Phytomedicine 17 (2010) 563–568.
6 Speroni E, Govoni P, Guizzardi S, Renzulli C, Guerra MC. Anti-inflammatory and cicatrizing activity of Echinacea pallida Nutt. Root extract. Journal of Ethnopharmacology 2002 Feb;79(2):265-72.
7 Raduner S, Majewska A, Chen JZ, Xie XQ, Hamon J, Faller B, Altmann KH, Gertsch J, . Alkylamides from Echinacea are a new class of cannabinomimetics. Cannabinoid type 2 receptor-dependent and -independent immunomodulatory effects. J Biol Chem. 2006 May 19;281(20):14192-206.

Homéopathie clinique pour le chirurgien-dentiste Dr Florine Boukhobza

  • Chirurgien-dentiste homéopathe et phytothérapeute.
  • Présidente de l’Acadèmie Des Savoirs.
  • Présidente du pôle bucco-dentaire et stomatologie de l’IHS.
  • Vice-présidente de l’Institut homéopathique scientifique, IHS.
  • Vice-présidente de la Société française d’homéopathie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International