Dental Tribune France

Marcel Pompignoli, président du congrès ADF : « Nous vous attendons, je vous attends »

By Dr Marcel Pompignoli
November 16, 2018

Pour le Dr Michel Pompignoli, président du Congrès ADF 2018, le thème du prochain Congrès reflète l’engagement scientifique, sociétal et politique des professionnels de la filière dentaire qui seront réunis à l’automne 2018 au Palais des Congrès de Paris. Dans l'édito du journal du mois de novembre, le Dr Michel Pompignoli revient sur les raisons du choix de cette thématique : Soigner, l'engagement qui nous unit.

« Nous ne pouvons plus nous contenter de soigner comme il y a 40 ans, ni 10 ans, ni même l’année dernière ! Pourquoi ?

D’abord, quand il a reçu son diplôme dans les décennies 70, le jeune chirurgien-dentiste ne savait pas grand-chose en sortant de l’école, mais les patients non plus !

Aujourd’hui, il en sait un peu plus mais surtout, les patients, eux, en savent beaucoup plus. Hyper informés ils réclament naturellement les traitements les plus récents, synonymes de plus efficaces.

Et puis, quand, dans ces années-là, une nouvelle technologie naissait dans l’esprit d’un ingénieur de génie, il lui fallait plusieurs mois, plusieurs années avant d’être mise à disposition des utilisateurs. Aujourd’hui ce délai s’est singulièrement réduit à ne devenir que quelques semaines, voire quelques jours, pour parvenir dans le cadre de notre exercice.

Enfin, l’évolution actuelle des technologies, des traitements de plus en plus élaborés, demande une formation de qualité de plus en plus fréquente et spécifique. La formation continue mise en place dans le monde entier en porte le témoignage.

Avec le thème choisi, j’ai voulu rassembler trois idées fortes concentrées dans un tel message. Un thème que chaque praticien doit porter, tel un messager auprès de ses malades mais aussi à la société tout entière.

Montrer, évoquer qu’être chirurgien-dentiste aujourd’hui signifie de s’impliquer activement dans la recherche de toute action, pour assurer des soins de qualité. Ce thème est destiné de surcroît, comme un miroir, à valoriser son image auprès des « usagers de la santé » et des médias grand public.

Soigner : c’est réparer bien sûr, mais c’est aussi partager, comprendre (prendre avec), s’investir mais aussi porter, soutenir, guider, écouter. Soigner c’est être là ! Soigner c’est aussi quelque part s’immiscer dans la vie de son patient.

Ce n’est pas un exercice de pouvoir ni de satisfaction personnelle. Le soin est destiné à celui qui souffre et n’appartient pas à celui qui soigner

Soigner dans notre discipline c’est remplacer, mais aussi guérir, même si la prévention doit rester notre préoccupation première.

L’engagement, c’est celui de défendre notre liberté d’offrir l’excellence dans nos traitements. C’est également un engagement politique dans le cadre de la santé publique et des politiques de santé. La simple extraction dentaire est devenue un acte politique.

Unité/union s’accorde avec confraternité, solidarité pour le même idéal. Cette unité n’a jamais été aussi nécessaire et prégnante ces dernières années. Les réformes qui se sont mises en place récemment, nous préparent à des exercices assurément différents, qui vont nous demander, nous contraindre à une vigilance accrue, pour défendre nos idéaux de liberté et assurer une qualité de soins, qui soit en adéquation avec l’évolution des technologies et des protocoles de soin, mis à notre disposition. C’est là, le socle de nos valeurs.

Convaincu de l’existence croissante de traiter des patients édentés, j’ai souhaité et obtenu d’intégrer cette année, une part plus importante de la discipline de prothèse amovible. J’ai bien conscience de la prépondérance de la prévention sur les traitements prothétiques, et les orientations de la politique de santé actuelle en porte le témoignage. J’ai bien conscience également de l’évolution des technologies qui impactent nos choix thérapeutiques (implantologie, CFAO, adhésion). Cependant, l’édentement est une réalité dont la prévalence ne peut être ignorée. Malgré la prévention et des soins conservateurs de plus en plus performants, l’évolution démographique montre, en corrélation avec l’allongement de l’espérance de vie, une augmentation constante des cas d’édentements totaux (estimé en 2030 par l’OMS à 30% de la population mondiale).

La PAC représente une solution rapide, quand elle s’accorde avec la qualité, pouvant apporter au plus grand nombre une amélioration de la qualité de vie, même si elle est aujourd’hui, à partir d’arguments plus ou moins fallacieux, trop souvent synonyme d’échec. Ce congrès sera sans nul doutes un succès, grâce à ceux, comme son président scientifique Christian Verner, son secrétaire scientifique, Frédéric Duffau et l’ensemble du comité scientifique, qui en sont les maîtres d’œuvres. Ils ont élaboré un programme dans lequel chacun pourra puiser le nécessaire dont il a besoin, pour exercer en accord avec l’exercice de son époque.

Ce congrès sera centré sur un engagement scientifique, sociétal, éthique, déontologique et politique, des professionnels de santé dentaire. Qu’il soit l’occasion d’exprimer et de révéler tout le talent qui nous habite. Alors, venez vous former, vous informer des évolutions scientifiques, cliniques et des techniques offertes par l’industrie.

Nous vous attendons, je vous attends. »

Comments are closed here.

© 2019 - All rights reserved - Dental Tribune International