Search Dental Tribune

La révolution technologique dans les écoles dentaires

E-Newsletter

The latest news in dentistry free of charge.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Si l'idée de moderniser les établissements d'enseignement dentaire semble bonne, la logistique et les coûts constituent un obstacle de taille. (Photo : O-IAHI/Shutterstock)
Dental Tribune International

By Dental Tribune International

lun. 17 janvier 2022

save

LEIPZIG, Allemagne : La révolution de la dentisterie numérique se poursuit. C’est un sentiment commun à de nombreux professionnels dentaires, confirmé par l’essor de domaines tels que l’impression 3D et les gouttières transparentes. Cependant, alors que les professionnels dentaires modernisent leur flux de travail, comment les établissements d’enseignement dentaire du monde entier réagissent-ils à ces changements, et quels défis doivent-ils relever pour s’assurer que leurs étudiants sont préparés au monde du travail ?

L'une des écoles dentaires à la pointe de la révolution de l'enseignement numérique est le King's College de Londres. Comme l'indique Planmeca, la faculté de médecine dentaire, des sciences orales et craniofaciales est la première école dentaire au monde à intégrer la dentisterie numérique de pointe dans l'enseignement dentaire.

Optimisant un mélange de technologies cliniques, haptiques, de simulation, et de CFAO, l'école permet aux étudiants de s'entraîner sur de vraies dents humaines à l'aide de la réalité virtuelle. Ce mélange de technologie et d'approche plus traditionnelle a récemment été reconnu lorsque l’école a remporté le trophée de l'innovation technologique ou numérique de l'année lors de la 17e édition des Times Higher Education Awards. Michael Escudier, doyen exécutif par intérim de la faculté de médecine dentaire et des sciences bucco-dentaires et craniofaciales, a déclaré à propos de ce succès : « Il s'agit d'une merveilleuse reconnaissance de l'énorme effort d'équipe qui a été consacré à l'utilisation innovante et intégrée de la technologie pour soutenir l'apprentissage des étudiants et permettre leur progression en temps voulu au sein du personnel de santé. »

De nombreux établissements d'enseignement réfléchissent à cette évolution du personnel soignant. Les étudiants veulent obtenir la meilleure éducation possible, et les dernières technologies sont un critère essentiel dans leur processus de sélection. S'adressant à Dental Tribune International, le professeur Axel Spahr, directeur de la réhabilitation orale et chef de la discipline de parodontie de l'université de Sydney, a déclaré : « Pour l'école dentaire de Sydney, il est primordial d'offrir une formation dentaire faisant appel à toutes les techniques et tous les matériaux modernes et de pointe. L'enseignement des technologies et techniques de pointe et l'utilisation d'équipements et de matériaux de pointe sont les critères les plus importants qui attireront les candidatures des futurs étudiants. »

Les étudiants et les enseignants ont participé à ce processus. « Dès le début, l’école dentaire de Sydney a impliqué les étudiants des programmes de premier et de deuxième cycle, ainsi que les représentants des étudiants et les organisations étudiantes dans ce processus que nous appelons le voyage de la dentisterie numérique », a déclaré le professeur Spahr. Prévoyant d'intégrer davantage de technologie numérique dans les années à venir, il a affirmé : « C'est une nécessité absolue et vitale et un objectif futur majeur pour la Sydney Dental School de mettre en œuvre et d'établir un enseignement et une formation en dentisterie entièrement numérique, tant au niveau du premier cycle que du troisième cycle. »

« Il faut un investissement important si une école veut améliorer son flux de travail » - Dr Ilser Turkyilmaz

Bien entendu, la mise en œuvre d'un flux de travail numérique complet nécessite une planification et un financement importants. Le Dr Ilser Turkyilmaz, du département de prosthodontie de la faculté de médecine dentaire de l'université de New York, est un expert de la mise en œuvre de la technologie numérique dans le cadre de l'enseignement. Le Dr Turkyilmaz dirige la transformation numérique de l'école, a rédigé plusieurs articles sur les défis auxquels sont confrontés les établissements d'enseignement dentaire pour moderniser leur offre, et conseille de nombreuses écoles aux États-Unis sur la meilleure façon d'aborder la révolution numérique actuelle.

S'adressant en toute indépendance à Dental Tribune International, le Dr Turkyilmaz a déclaré que les trois principaux obstacles auxquels une école doit faire face sont le coût, la formation et l'infrastructure lorsqu'elle envisage de se mettre à niveau et de se moderniser. Il a expliqué : « Tout d'abord, un investissement important est nécessaire si une école veut améliorer son flux de travail. Deuxièmement, le corps enseignant doit être prêt à se former et à se perfectionner pour pouvoir ensuite éduquer les étudiants. Troisièmement, comme toutes ces technologies ont été conçues pour une utilisation au fauteuil dans le cadre d'une pratique unique où un dentiste peut scanner une ou deux couronnes par jour, malheureusement, dans les grandes institutions d'enseignement dentaire, ce modèle ne fonctionne pas de la même manière, et l'infrastructure nécessaire pour accueillir des centaines d'étudiants est immense. »

Plus précisément, l'un des principaux défis à relever est la sécurité des données. Le Dr Turkyilmaz a déclaré : « Il y a deux ans, nous avons commencé à réfléchir à de nouvelles idées sur la sécurité des données et nous avons discuté avec de nombreuses sociétés sur la façon dont nous pourrions intégrer un flux de travail sécurisé. Au final, Planmeca a été la seule société disposée à travailler avec nous d'une manière qui nous a permis de créer ce que nous avons appelé le flux de travail entièrement intégré. » Bien que le Dr Turkyilmaz n'ait pas été en mesure de partager des détails concrets en raison des développements en cours, il a déclaré qu'il existe une chance pour les entreprises dentaires comme Planmeca de s'impliquer davantage dans les écoles dentaires. « Les étudiants qui ne sont pas formés à l'utilisation de cette nouvelle technologie seront moins enclins à l'adopter dans leur pratique lorsqu'ils commenceront à travailler », a-t-il déclaré, notant que si les entreprises étaient plus disposées à investir dans l'éducation, les retours pourraient être significatifs lorsque les étudiants entrent dans la vie active.

Toutefois, si la nécessité de rester à jour avec les dernières technologies et tendances est essentielle pour les écoles dentaires et leurs étudiants, selon le Dr Turkyilmaz, abandonner complètement les méthodes traditionnelles n'est pas non plus une bonne idée. « Il est préférable de former dans un modèle hybride de techniques numériques et traditionnelles. Je connais des exemples où les étudiants ont été formés uniquement à l'utilisation de la technologie numérique et ne savent pas, par exemple, comment prendre une empreinte à l'aide des techniques traditionnelles. C'est un problème, car si vous vous rendez à un entretien dans un cabinet privé et que votre employeur potentiel n'a pas mis en place des choses comme les scanners intra-oraux, alors vous vous rendrez compte que vous n'êtes pas adapté à ce poste. »

Cet équilibre entre les méthodes traditionnelles et les nouvelles technologies dans un cadre de l’enseignement n'est pas nouveau. À propos de ce que pourrait être l'avenir, le Dr Turkyilmaz a déclaré : « La technologie a changé le monde. La dentisterie et l'enseignement dentaire n'y échappent pas. Bon nombre des techniques que nous utilisons actuellement sont presque totalement différentes de celles qui étaient utilisées il y a 20 ou 30 ans. Et je suis sûr que, dans 20 ou 30 ans, la situation sera à nouveau très différente. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

-