Dental Tribune France
Même si l'IDS 2021 sera très différent de cette photo - prise lors de l'IDS 2019 - les organisateurs de l'événement sont convaincus que les composantes en présentielle et virtuelles seront un succès. (Photo : Koelnmesse)

IDS 2021 : Le compte à rebours est lancé

By Brendan Day, Dental Tribune International
March 29, 2021

LEIPZIG, Allemagne : Dans six mois, le Salon international d'odontologie (IDS) 2021 ouvrira ses portes. La 39e édition du principal salon dentaire mondial devait initialement se tenir du 10 au 13 mars, avant que les organisateurs de l'événement ne décident en décembre dernier de la reporter au 22-25 septembre 2021. Les vaccins contre le SARS-CoV-2 ayant fait l'objet de tests cliniques dans de nombreux pays, les perspectives de l'IDS 2021 sont désormais bien meilleures, ce qui a amené les organisateurs de l'événement à déclarer que les préparatifs « se déroulent très bien ».

« Malgré que les circonstances restent difficiles dans certains pays et régions, nous enregistrons déjà un nombre élevé d'inscriptions tant au niveau national qu'international, avec de nouvelles inscriptions chaque jour », a déclaré, à DTI, Markus Oster, directeur de l'unité commerciale de gestion des salons au parc d’expositions de Cologne, le Koelnmesse.

Markus Oster, directeur de l'unité commerciale de gestion des salons au Koelnmesse. (Photo : Koelnmesse)

Markus Oster a souligné le format hybride de l'IDS 2021, qui se tiendra pour la première fois cette année à la fois en présentiel et virtuellement. Pour ce faire, Koelnmesse et l'Association de l'industrie dentaire allemande (VDDI) - les organisateurs conjoints de l'IDS - ont développé une plateforme numérique, IDSconnect, sur laquelle ils « travaillent actuellement sans relâche », selon Markus Oster.

« En tandem avec l'exposition physique, IDSconnect offrira des informations sur les produits et les solutions système et permettra la diffusion en continu de webinaires, de conférences de presse, d'événements et de conversations en tête-à-tête avec les clients », a-t-il noté. « Cela facilitera une portée internationale cohérente combinée à une expérience réussie du salon. »

Parmi les participants aux expositions scientifiques, la demande d'une plateforme numérique telle qu'IDSconnect est claire. Un sondage réalisé par la revue scientifique Nature auprès de ses lecteurs a révélé que 74 % d'entre eux souhaiteraient que les symposiums conservent au moins une composante virtuelle une fois la pandémie terminée. Les principaux avantages des conférences virtuelles, selon les résultats du sondage, sont la plus grande accessibilité qu'elles offrent ainsi que la réduction de l'empreinte carbone - bien que 69 % des personnes interrogées aient admis que le manque de possibilités de mise en réseau était le principal inconvénient au fait de ne pas assister physiquement à ces événements.

La sécurité des participants toujours au centre des préoccupations

En octobre dernier - alors que l'IDS 2021 était prévu en mars - Koelnmesse a présenté un prototype de son #B-SAFE4business Village, un nouveau concept de salon qui vise à offrir aux exposants et aux visiteurs une expérience d'exposition sûre grâce à des mesures sanitaires étendues et à un certain nombre d'éléments numériques supplémentaires. Compte tenu du danger que représente toujours le SARS-CoV-2, Markus Oster a confirmé que ce concept d'hygiène serait mis en place dès le 22 septembre afin que le Koelnmesse et la VDDI puissent « garantir les normes de sécurité les plus élevées possibles pour les exposants et les visiteurs ».

« Nous enregistrons déjà un nombre élevé d'inscriptions, tant au niveau national qu'international, et de nouvelles inscriptions nous parviennent chaque jour »

- Markus Oster, Koelnmesse

« Le concept #B-SAFE4business sera adapté aux réglementations gouvernementales en vigueur au moment de l'événement », a ajouté Markus Oster.

Quoi qu'il en soit, l'IDS 2021 sera malheureusement privé d'au moins un de ses principaux exposants, Dentsply Sirona ayant annoncé en janvier qu'il ne serait pas présent au congrès reprogrammé, tout comme ses marques VDW, MIS Implants Technologies et Zhermack.

Walter Petersohn, directeur commercial de Dentsply Sirona. (Photo : Dentsply Sirona)

« Ce fut une décision difficile pour nous », a déclaré Walter Petersohn, directeur commercial de Dentsply Sirona, dans un communiqué de presse faisant l'annonce.

« Nous respectons les efforts des organisateurs pour rendre ce salon possible en déplaçant le 39e IDS en septembre 2021. Cependant, pour préparer un salon professionnel d'une telle envergure, nous avons besoin d'une certitude absolue en matière de planification, ce qui n'existe malheureusement pas pour le moment dans la perspective de COVID-19 », a-t-il expliqué.

En outre, une liste préliminaire d'exposants mise à jour le 15 mars ne comprenait pas les piliers de l'IDS tels que Nobel Biocare, KaVo Kerr, Henry Schein et Ivoclar Vivadent.

Rebondir après une année 2020 morose

L'importance d'organiser un événement dentaire réussi qui combine des éléments en personne et virtuels est évidente, notamment au vu des difficultés auxquelles ce secteur a été confronté l'année dernière. Comme le rapporte le journal économique allemand Handelsblatt, l'annulation massive d'événements physiques a permis à Koelnmesse de générer seulement 95 millions d'euros en 2020, contre 400 millions d'euros en 2019. Elle est loin d'être la seule organisation de ce type à avoir enregistré des pertes de cette ampleur, puisque l'Association de l'industrie allemande des expositions et salons a déclaré que l'activité globale des expositions et salons en Allemagne avait chuté d'environ 70 % en 2020.

Alors que nous cherchons à nous remettre lentement du tumulte de la pandémie de la Covid-19, différentes associations adoptent des approches variées pour organiser des événements dentaires dans les mois à venir. L'exposition dentaire internationale et le congrès scientifique de Séoul de 2021 devraient se dérouler physiquement à Séoul, en Corée du Sud, du 4 au 6 juin, tandis qu'ADX Melbourne, l'itération 2021 de la plus grande exposition dentaire d'Australie, comportera à la fois une composante virtuelle et un symposium physique du 6 au 8 mai, à l'instar de l'IDS 2021. Le Congrès dentaire mondial de la FDI - qui devait se tenir dans la ville australienne de Sydney du 26 au 29 septembre 2021 - a, quant à lui, été déplacé entièrement en ligne pour la première fois.

Dans une interview accordée en août dernier, Mark Stephen Pace, président du conseil d'administration de la VDDI, a déclaré à DTI qu'il était « convaincu que l'IDS 2021 sera le coup d'envoi décisif d'un nouveau départ après la crise du SARS-CoV-2 ». De nombreux acteurs du secteur dentaire espèrent sans doute que cette prédiction se réalisera en septembre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International