Search Dental Tribune

SCANTIST 3D – découvrez le premier spray de numérisation 3D qui s’évapore automatiquement au bout de vingt minutes

E-Newsletter

The latest news in dentistry free of charge.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Les sprays dentaires de numérisation en 3D forment un revêtement mat, blanc et homogène lorsqu’ils sont appliqués. Ce revêtement réduit les reflets et les autres irrégularités et crée donc d’excellentes conditions de numérisation. (Photo : SCANTIST 3D)
Claudia Duschek, Dental Tribune International

By Claudia Duschek, Dental Tribune International

jeu. 7 avril 2022

save

Lorsque l’on utilise les scanners extra-oraux même les plus modernes, il faut habituellement utiliser des sprays matifiants, afin d’obtenir des modèles numériques d’une grande précision. En vue d’améliorer la qualité des scans, une société allemande a développé SCANTIST 3D, un nouveau spray de numérisation spécialement mis au point pour les applications CAO/FAO extra-orales dans le domaine dentaire. Dans cet entretien, le Dr Sebastian Gell explique les caractéristiques et les avantages principaux du spray qui permet, par exemple, de faire des scans précis d’objets transparents.

Le Dr Sebastian Gell est professeur de gestion des affaires à la FH Aachen University of Applied Sciences à Aix-la-Chapelle en Allemagne. Il est également le co-fondateur de Scanningspray, la société spécialisée dans la matification de surfaces en vue d’une numérisation optique en 3D qui a mis au point SCANTIST 3D. (Photo : Sebastian Gell)

Dr Gell, pourriez-vous nous en dire plus sur les besoins de numérisation des laboratoires dentaires ?
Aujourd’hui, le nombre de restaurations dentaires telles que les prothèses fabriquées conventionnellement, diminue continuellement. Le désir d’avoir des restaurations fabriquées en céramique de haute performance, augmentant ainsi les exigences en termes d’esthétique et de haute précision, a conduit à la mise en place de procédures de fabrication numérique, reposant sur la conception assistée par ordinateur (CAO) et la fabrication assistée par ordinateur (FAO). La numérisation est donc devenue un processus essentiel de la fabrication de restaurations dentaires dans les laboratoires dentaires modernes.

La surface de l’objet scanné est numérisée à l’aide d’un scanner 3D, et un modèle 3D est créé grâce aux données obtenues. Le modèle numérique peut ensuite être comparé avec des paramètres réels, et s’il y a des différences, des modifications peuvent être apportées aux modèles physiques. Dans la procédure de fabrication additive, les modèles numériques servent également de données de base pour une impression 3D.

Afin de garantir des résultats de scans 3D précis, il est souvent nécessaire d’appliquer un revêtement sur l’objet scanné. Comment des conditions optimales de numérisation peuvent-elles être obtenues avec SCANTIST 3D ?
La numérisation en trois dimensions requiert que la lumière émise par le scanner soit réfléchie par l’objet scanné, et renvoyée vers le capteur du scanner. Si la surface est transparente ou translucide, par exemple, la lumière passe à travers la surface au lieu d’être réfléchie par cette dernière. Par conséquent, le scanner n’est pas en mesure de capturer la structure de la surface.

Pour cette raison, il est souvent nécessaire d’appliquer un revêtement avant de scanner les objets transparents, translucides, réfléchissants ou très structurés avec des poches profondes. SCANTIST 3D forme une fine couche de revêtement blanc et homogène, qui élimine les reflets et les autres irrégularités, et fournit donc les conditions idéales pour une numérisation optique.

La manipulation du produit est très simple et conviviale. SCANTIST 3D s’applique de manière homogène sur la surface de l’objet scanné à une distance de 5 à 10 cm. Les bombes aérosol sont équipées d’une valve spéciale avec un embout très fin. Cela rend la manipulation facile et efficace, étant donné que le spray est appliqué avec une très grande précision. Le revêtement a une épaisseur d’environ 2 µm et adhère à tous les matériaux, même aux surfaces très douces.

« SCANTIST 3D met fin aux problèmes d’application fondamentaux des sprays 3D conventionnels et augmente donc fortement l’efficacité et la productivité dans le cadre du processus numérique ».

Le spray SCANTIST 3D VANISHING s’évapore au bout de 20 minutes après application. (Photo : SCANTIST 3D)

SCANTIST 3D est le premier spray de numérisation extra-orale en 3D. Pourquoi est-ce un avantage si essentiel pour les laboratoires dentaires ?
Les sprays conventionnels de numérisation extra-orale en 3D sont composés de pigments de base blancs. Leur inconvénient est que le revêtement appliqué doit être enlevé après la numérisation. Le processus de nettoyage est très fastidieux, coûteux et chronophage. Contrairement aux sprays conventionnels, le revêtement SCANTIST 3D VANISHING s’évapore au bout de vingt minutes après application. Le spray ne contient pas de pigments, ce qui évite la contamination pigmentaire de zones sensibles, comme les laboratoires, les équipements et les utilisateurs. Vous pouvez même appliquer SCANTIST 3D VANISHING directement, sur place, sans prendre de précautions coûteuses, pour éviter une contamination pigmentaire. Dans l’ensemble, SCANTIST 3D élimine les problèmes fondamentaux d’application des sprays de numérisation 3D conventionnels et améliore donc l’efficacité et la productivité dans le cadre de la procédure de numérisation.

Ce nouveau spray de numérisation ne contient pas de dioxyde de titane. Pourquoi est-ce important ?
Dans un avis scientifique publié le 14 septembre 2017, le comité d’évaluation des risques de l’Agence européenne des produits chimiques a proposé de classer le dioxyde titane comme substance carcinogène de catégorie 2 par inhalation. Sur la base de cet avis, le dioxyde de titane est désormais officiellement classé carcinogène en vertu du règlement UE relatif à la classification, à l’étiquetage et à l’emballage des substances chimiques et des mélanges. La classification en tant que carcinogène par inhalation s’applique aux mélanges sous forme de poudre, contenant 1 % ou plus de dioxyde de titane qui se présente sous la forme de particules, ou qui est incorporé dans des particules ayant un diamètre aérodynamique ≤ 10 μm. Ce critère est satisfait par de nombreux sprays de numérisation qui contiennent du dioxyde de titane. Suite à ce changement drastique, je m’attends à ce que de nombreux laboratoires dentaires recherchent des alternatives moins nocives en matière de spray.

Ce produit peut-il être acheté partout dans le monde et comment les techniciens peuvent-ils le commander ?
Nous mettons actuellement en place notre réseau mondial de revendeurs et nous attendons avec impatience les demandes d’informations des vendeurs. Les techniciens dentaires peuvent contacter leurs fournisseurs et leurs revendeurs dentaires habituels et attirer leur attention sur SCANTIST 3D.

Editorial note:

Plus d’informations sur SCANTIST 3D à l’adresse www.scantist3D.com. Les revendeurs qui souhaitent s’associer à SCANTIST 3D peuvent contacter la société via www.scantist3d.com/en/contact/#partner.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

-