DT News - France - La FDI partage sa vision de l’intelligence artificielle en médecine dentaire

Search Dental Tribune

La FDI partage sa vision de l’intelligence artificielle en médecine dentaire

Un livre blanc publié par la Fédération dentaire internationale (FDI) souligne la nécessité d'établir des normes et des possibilités de formation afin d'utiliser l'intelligence artificielle de manière sûre et efficace dans le domaine de l'odontologie. (Photo : Shutterstock/Willyam Bradberry)
Dental Tribune International

Dental Tribune International

ven. 24 février 2023

Enregistrer

GENÈVE, Suisse : L’intelligence artificielle (IA) va propulser l’odontologie dans le futur, selon la Fédération dentaire internationale (FDI). Dans un livre blanc publié par le groupe de travail sur l’IA de la FDI, quatre domaines de l’odontologie – la santé publique, la planification des effectifs, les soins individuels aux patients, et l’éducation et la recherche – sont ceux où l’IA peut avoir un impact vital. En adhérant à quatre objectifs supplémentaires, les cliniciens et autres organisations investis dans la santé bucco-dentaire des patients, pourront tirer le meilleur parti de l’IA de manière sûre et productive.

Le livre blanc définit l'IA comme « des machines exécutant des tâches intellectuelles, dont on a généralement supposé qu'elles ne pussent être réalisées que par des humains ». Comme l'IA peut à la fois consolider et évaluer de grands volumes d'informations presque instantanément, elle est capable d' « apprendre » en identifiant des modèles dans de grands ensembles de données. Cette capacité est particulièrement précieuse en odontologie, car des recherches ont montré que les programmes d'IA sont parfois capables de détecter les signes de diverses affections, avec plus de précision encore que les cliniciens formés. L'IA peut également être utilisée pour concevoir intelligemment des solutions de traitement en orthodontie, en endodontie, en chirurgie et dans de nombreux autres domaines.

Le livre blanc aborde également les futurs problèmes potentiels de l'IA, notamment la nécessité d'utiliser des approches d'examen alternatives au-delà de l'examen par les pairs traditionnel, lors de l'évaluation de l'efficacité et des applications. Il sera essentiel d'être conscient des processus d'évaluation pour rester attentif aux biais, aux limites, aux risques et aux problèmes potentiels liés à la mise en œuvre et au maintien de l'IA dans les milieux cliniques.

Les auteurs appellent également à la vigilance pour trouver un équilibre entre la protection des données et les avantages de l'IA pour l'aide aux personnes, et ils soutiennent la poursuite des recherches sur les technologies favorisant cet équilibre. Les avantages évidents pour les patients, les prestataires et les systèmes de soins de santé devraient être activement privilégiés, et des preuves supplémentaires devraient être trouvées pour démontrer des applications cliniques claires. Ces objectifs ne peuvent être atteints que par une formation accessible sur l'IA, afin d'élargir les connaissances sur ses applications et sur la manière dont l'IA utilise les données.

Les objectifs sont les suivants :

- fournir une définition de l'IA et l'exposer à la communauté professionnelle ;

- créer un système de cas clairs et de preuves des avantages de l'IA pour l'éducation, la recherche et la fourniture de systèmes de soins bucco-dentaires ;

- la désignation de domaines où l'IA peut être utilisée pour faire avancer la Vision 2030 de la FDI ; et

- se réunir en tant que communauté pour noter les risques et développer des normes et des meilleures pratiques pour travailler avec l'IA.

Mots clés:
To post a reply please login or register
advertisement
advertisement