DT News - France - ADF : Profitez du congrès pour un dépistage gratuit du diabète

Search Dental Tribune

ADF : Profitez du congrès pour un dépistage gratuit du diabète

Selon les services publics, environ 700 000 personnes en France seraient porteuses de diabète sans le savoir (Photo : Shutterstock/ Proxima Studio)
Dental Tribune France

Dental Tribune France

lun. 27 novembre 2023

Enregistrer

Diabète, le double atout du dépistage lors du congrès, gratuit, indolore et rapide, la mesure de la glycémie est un indicateur fiable du risque diabétique. Alors que près d’un million de Français sont diabétiques sans le savoir, l’ADF organise pour la seconde année consécutive un dépistage du diabète auprès de la profession dentaire à l’occasion de son congrès. Le Dr Jacques Bessade, chirurgien-dentiste et délégué diabète du Lions Clubs de Paris, orchestre ce dépistage.

Les Drs Julien Laupie et Doniphan Hammer, secrétaires généraux de l’ADF (en veste verte), avec le Dr Jacques Bessade sur le stand de dépistage du diabète au congrès ADF 2022. (Photo : ADF/Faust Favart)

Pourquoi proposer un dépistage du diabète aux professionnels de la santé bucco-dentaire sur le congrès ADF ?
Un million de personnes âgées de plus de 40 ans sont potentiellement diabétique sans le savoir. Il est très probable qu’au sein de notre communauté de chirurgiens-dentistes, certains soient en situation de prédiabète ou de diabète avéré. En tant que professionnel de la santé, il est légitime que les chirurgiens-dentistes s’intéressent à leur propre santé. De plus, le fait de se soumettre à un dépistage contribue à accroître la sensibilisation à cette maladie, à relayer un message de prévention pour réduire le risque d’apparition d’un diabète de type 2, ce qui leur permet à leur tour de sensibiliser leurs patients.

Pourquoi la profession devrait-elle accorder une attention particulière à la sensibilisation au dépistage du diabète ?
Plusieurs raisons justifient que notre intérêt est, ou devrait être accru au dépistage du diabète. Des études ont démontré qu’il existe une interaction bidirectionnelle entre la santé bucco-dentaire et le diabète.

Les patients diabétiques ont tendance à être plus sujets aux problèmes dentaires, tels que la maladie parodontale, avec des problèmes parodontaux aggravés par le diabète. La parodontite étant la sixième complication du diabète.

En sensibilisant les professionnels dentaires au diabète, ces derniers peuvent mieux comprendre et gérer les problèmes bucco-dentaires chez les patients diabétiques ou identifier un patient à risque. Leur permettre de prélever une goutte de sang à leur cabinet avant un acte chirurgicale comme enlever une dent permettrait de conduire à des diagnostics et des plans de traitement plus précis et personnalisés.

Cela permet d’améliorer la qualité des soins prodigués aux patients et éventuellement de détecter précocement un diabète de type 2. En abordant le sujet du diabète et en proposant des dépistages, les chirurgiens- dentistes contribuent à éduquer leurs patients sur les liens entre santé bucco-dentaire et diabète, encourageant ainsi une approche globale efficace de la santé.

Quels ont été les résultats du dépistage du diabète lors du congrès 2022, et quelles sont vos attentes pour l’édition 2023 ?
Lors du congrès 2022, l’équipe de bénévoles du Lions Club de Paris a mené 1 950 dépistages, ce qui a permis d’identifier 164 individus présentant des facteurs de risque, avec des taux de glycémie supérieurs à 1,5 g. Le dépistage agit comme un indicateur d’alerte, incitant à consulter un médecin sans délai. Il est essentiel de garder à l’esprit que le diabète ne se guérit pas. Cependant, les risques de complications, tels que les amputations hors accidents, la perte d’un rein ou d’un œil peuvent être dramatiques.

Les professionnels de la santé bucco-dentaire ont accueilli avec enthousiasme la proposition de dépistage au sein du congrès, reconnaissant ainsi le service rendu et le rôle essentiel joué par l’ADF en prenant soin de sa profession. L’objectif pour l’édition 2023 est de maintenir, voire surpasser ces résultats, en élargissant également l’implication des acteurs industriels.

Cependant, un défi subsiste quant à la disponibilité de suffisamment de bénévoles pour assurer les dépistages sur les 10 postes d’accueil du stand. Par conséquent, j’encourage dès à présent la mobilisation de tous, notamment les étudiants, les infirmiers, les médecins retraités, tous ceux qui ont un peu de temps à consacrer à cette cause, à venir nous prêter main forte pour assurer le succès de l’événement. J’invite également ceux qui ont été dépistés en 2022 à revenir, afin d’évaluer les améliorations éventuelles résultant de leur engagement dans une dé- marche de prise en charge de leur santé, incluant davantage d’exercice physique et une alimentation mieux équilibrée.

Comment se déroule le dépistage sur le congrès ?
Le dépistage est simple à réaliser. À l’aide d’un autopiqueur, fourni par l’association LIDER Diabète (Lions international dépistage et recherche), le professionnel de santé prélève une goutte de sang au bout du doigt puis la dépose sur une bandelette réactive, à usage unique, avant de l’insérer dans un glucomètre. L’appareil fournit le taux de glycémie dans le sang, une indication sérieuse mais pas un diagnostic.

En cas de résultat supérieur à 1,5 g de sucre dans le sang, la personne est incitée à consulter son médecin traitant, et reçoit un message de prévention pour réduire le risque d’apparition d’un diabète de type 2.

 

Note éditoriale:

Pour vous faire dépister, rendez-vous du 29 novembre au 2 décembre sur le stand 4M00.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

advertisement
advertisement