Dental Tribune France
Les dentistes sont considérés comme des professionnels de santé essentiels et seront parmi les premiers à recevoir le vaccin contre le coronavirus lorsqu'il sera disponible. (Photo : Numstocker/Shutterstock)

Ce que nous savons à ce jour sur un vaccin contre la Covid-19

By Iveta Ramonaite, Dental Tribune International
November 09, 2020

LEIPZIG, Allemagne : Alors que la course au développement d'un vaccin contre le coronavirus se poursuit, certaines questions méritent des éclaircissements. Si certains doutent encore de l'importance de la vaccination en général, d'autres s'inquiètent de la sécurité des candidats aux vaccins et des coûts associés. Il a déjà été annoncé que les dentistes et les hygiénistes dentaires seront inclus dans la première phase de déploiement du vaccin contre la Covid-19, mais que savons-nous du vaccin à ce jour, et dans quelle mesure est-il essentiel que les professionnels dentaires soient vaccinés contre le coronavirus ?

Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'immunisation sauve la vie de deux à trois millions de personnes dans le monde en les protégeant contre des maladies telles que la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la grippe et la rougeole. Au fil du temps, les scientifiques ont pu mettre au point des vaccins qui permettent de prévenir plus de 20 maladies mortelles, et les chercheurs s'efforcent d’en trouver un contre la Covid-19.

Les Académies nationales des sciences, de l'ingénierie et de la médecine des États-Unis ont récemment noté qu'il y a actuellement environ 190 vaccins contre la Covid-19 en cours de développement, mais il y a encore de nombreuses incertitudes concernant l'attribution des vaccins, notamment le nombre et le calendrier des doses disponibles, le nombre de types de vaccins disponibles, l’efficacité et la sécurité de celui-ci, ainsi que sa distribution et l'administration du vaccin. Selon un article publié dans le New York Times, les premiers essais d'innocuité du vaccin chez l'homme ont commencé en mars, et les National Académies ont déclaré que tous les vaccins contre la Covid-19 sont actuellement soit en phase préclinique, soit en cours d'essais cliniques aux États-Unis, en Europe et en Chine.

Les dentistes sont parmi les premiers destinataires du vaccin contre la Covid-19

Les Académies nationales ont reconnu les dentistes et leurs équipes comme des professionnels de santé essentiels, ce qui signifie qu'ils recevront un approvisionnement rapide du vaccin dès qu'il sera disponible aux États-Unis. La vaccination vise à protéger non seulement la santé des professionnels dentaires, mais aussi celle de leurs patients.

« Les travailleurs sociaux et de santé de première ligne courent un risque personnel accru d'exposition à l'infection Covid-19 et de transmission de cette infection à des patients sensibles et vulnérables dans les établissements de santé et de soins sociaux », peut-on lire dans un rapport sur la vaccination et l'immunisation publié par le Comité britannique partenaire. « Il est également reconnu que la vaccination des travailleurs sociaux et sanitaires de première ligne contribuera à maintenir la résilience du NHS [Service national de santé] et des prestataires de soins de santé et de services »

Dans une lettre ouverte au Comité des académies nationales sur la répartition équitable du vaccin contre le nouveau coronavirus, le Dr Kathleen T. O'Loughlin, directeur exécutif de l'American Dental Association (ADA), et le Dr Chad P. Gehani, président sortant de l'ADA, ont déclaré qu'un vaccin contre le coronavirus apporterait confort et réconfort aux patients qui hésitent encore à retourner chez le dentiste par peur de l'infection.

« Compter les dentistes et leurs équipes parmi les professionnels essentiels de santé qui devraient bénéficier d'un accès de niveau 1 permettra de réduire l'apparition de maladies bucco-dentaires graves et potentiellement mortelles, et même de sauver des vies ».

- ADA

« Savoir que les dentistes et leurs équipes ont été vaccinés contribuera à rassurer ces patients sur le fait qu'ils peuvent reprendre leurs rendez-vous dentaires et bénéficier de ces services de santé essentiels », ont-ils noté. « Compter les dentistes et leurs équipes parmi les professionnels essentiels de santé qui devraient bénéficier d'un accès de niveau 1 permettra de réduire l'apparition de maladies bucco-dentaires graves qui peuvent changer la vie, et peut-être même de sauver des vies », ont-ils ajouté.

Les risques associés à un tel vaccin sont encore inconnus. L'ADA a indiqué qu'il n'est pas encore clair si les professionnels de la santé devront recevoir le vaccin. Les dentistes, les hygiénistes dentaires et les assistants à la chaise devront décider eux-mêmes s'ils souhaitent être vaccinés, en tenant compte des préoccupations concernant la probabilité d'infection et le bien-être des patients et des autres personnes qu'ils rencontrent.

Quand peut-on compter sur un vaccin ?

Selon un récent article publié par BBC News, un vaccin pourrait être disponible vers le milieu de l'année 2021, bien que de nombreux scientifiques espèrent que des essais réussis pourraient permettre de vacciner un petit nombre de personnes contre le Covid-19 d'ici la fin de l'année 2020.

Selon les Académies nationales, même si un vaccin est autorisé comme étant sûr et efficace, il ne sera disponible qu'en faible quantité dans un premier temps. Pour la période initiale où le vaccin manquera, la commission « Committee on Equitable Allocation of Vaccine for the Novel Coronavirus » a publié son Cadre pour la répartition équitable du vaccin COVID-19 qui vise à aider les experts dans l'élaboration des politiques de santé.

Les Académies nationales ont discuté de l'allocation des vaccins : « Bien que la distribution de vaccins soit un élément essentiel de la réponse à la pandémie, d'autres efforts tels que la distanciation sociale, les tests, la recherche des contacts et le port de masques continueront à être essentiels, en particulier au cours des premières phases de la vaccination ».

Concernant les coûts associés à un vaccin distribué aux États-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention ont écrit : « Le gouvernement fédéral s'est engagé à fournir des vaccins COVID-19 gratuits ou à faible coût. Les doses de vaccin achetées avec l'argent des contribuables américains seront remises gratuitement aux citoyens américains. Toutefois, les fournisseurs de vaccins pourront facturer des frais d'administration relatif à l’acte de vaccination. La plupart des compagnies d'assurance publiques et privées couvriront ces frais, de sorte qu'il n'y aura aucun coût pour la personne qui se fera vacciner. En outre, les personnes sans assurance maladie peuvent se faire vacciner gratuitement contre la Covid-19 ».

Au Royaume-Uni, un vaccin sera principalement distribué par l'intermédiaire du NHS, et des pays comme l'Australie offriront un vaccin gratuit à leur population. Différents fabricants de vaccins, tels que Moderna et AstraZeneca, ont fixé des prix différents pour la fourniture d'un vaccin, qui peuvent aller de 3 dollars US (2,50 euros) à plus de 30 dollars US (25 euros).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Issues
E-paper

DT France No. 11, 2020

Open PDF Open E-paper All E-papers

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International