Le ralentissement économique et l'inflation pèsent sur les ventes de produits dentaires

Search Dental Tribune

Le ralentissement économique et l'inflation pèsent sur les ventes de produits dentaires

La pandémie de SARS-CoV-2 et la guerre en Ukraine ont entraîné une hausse de l'inflation et une baisse de la confiance des consommateurs, deux facteurs qui ont considérablement affecté les performances des entreprises dentaires au cours du deuxième trimestre de cette année. (Photo : Noska Photo/Shutterstock)

LEIPZIG, Allemagne : La pandémie actuelle de SARS-CoV-2 et la guerre en Ukraine affectent les marchés dentaires ; l’inflation et la récession sont deux mots qui pèsent actuellement sur l’esprit des chirurgiens-dentistes et de leurs patients. Les résultats du deuxième trimestre de cette année montrent que certaines sociétés dentaires, notamment celles qui proposent principalement des gouttières transparentes, ressentent les effets d’un ralentissement économique imminent.

Le deuxième trimestre financier de cette année n'a pas été exempt de hauts et de bas. Le principal fabricant de lasers dentaires, BIOLASE, a fait état d'une augmentation de 70 % de ses ventes de lasers aux États-Unis et d'un élan croissant dans l'adoption des lasers dentaires par les spécialistes dentaires. Pour une autre société américaine, Dentsply Sirona, c'est l'absence de rapport trimestriel qui a été la plus significative. La société de Caroline du Nord, cotée au Nasdaq, a maintenant deux rapports trimestriels en retard et ne respecte plus les règles de cotation du Nasdaq depuis le 18 mai. Dentsply Sirona a prévenu en août qu'elle ne déposerait pas son formulaire 10-Q du deuxième trimestre, en raison d'une « enquête interne concernant certaines questions d'information financière ». Elle réexamine également ses pratiques comptables antérieures et évalue si ses résultats financiers de 2021 nécessitent des ajustements. Dans une mise à jour de ses activités, la société en difficulté a déclaré qu'elle prévoyait un bénéfice net de 1,005 milliard de dollars (1,006 milliard d'euros) au deuxième trimestre et que des difficultés liées à la chaîne d'approvisionnement et une baisse des ventes en Chine avaient affecté ses performances.

Stanley Bergman, PDG d'Henry Schein, a déclaré aux analystes que les taux d'infection par le SARS-CoV-2 avaient augmenté en juin dans certaines régions, entraînant une baisse du nombre de patients du secteur dentaire. Il a déclaré que l'inflation des prix des marchandises dentaires de marque vendues par Henry Schein avait atteint environ 3 % au cours du trimestre, mais que l'impact de l'inflation sur les ventes de matériel dentaire avait été relativement insignifiant. En juillet, les taux d'inflation annuels dans la zone euro, aux États-Unis et au Royaume-Uni ont atteint 8,9 %, 8,5 % et 10,1 %, respectivement.

Au deuxième trimestre, les ventes mondiales de produits dentaires de la société Henry Schein ont totalisé 1,9 milliard de dollars US, soit une baisse de 3,1 %. Les ventes dentaires de la multinationale ont été tirées par de fortes ventes d'équipements en raison des investissements continus des chirurgiens-dentistes dans leurs cliniques dentaires, a indiqué Stanley Bergman.

Les fabricants d'aligneurs transparents parlent de turbulences sans précédent

SmileDirectClub (SDC) a tiré la sonnette d'alarme pour l'espace de vente directe aux consommateurs (D2C) fin 2020, et Align Technology vient de confirmer pour le segment pris en charge par les chirurgiens-dentistes : les ventes d'aligneurs transparents ne sont pas à l'abri des pressions macroéconomiques.

La série de six trimestres de croissance séquentielle d'Align a pris fin au premier trimestre de cette année, et son chiffre d'affaires total pour le deuxième trimestre a atteint 969,6 millions de dollars US, soit une baisse séquentielle de 0,4 % et une baisse de 4,1 % en glissement annuel. Les livraisons de 598 990 cas Invisalign sont restées stables par rapport au premier trimestre et ont baissé de 10 % en glissement annuel. Le chiffre d'affaires des aligneurs transparents, qui s'élève à 798,4 millions de dollars US, a diminué de 5,1 %, et celui des systèmes d'imagerie et des services de CFAO a légèrement augmenté pour atteindre 171,2 millions de dollars US.

« Les décisions que nous prenons cette année auront des implications stratégiques durables pour l'avenir de notre industrie et du paysage concurrentiel » - Joe Hogan, p-dg, Align Technology

Joe Hogan, le p-dg, a déclaré lors d'une conférence téléphonique que le trimestre avait été plus difficile que prévu. Il a cité les effets persistants de la pandémie de SARS-CoV-2 - en particulier, les vastes mesures de confinement dans les villes chinoises - mais aussi la hausse de l'inflation et la détérioration des perspectives de consommation comme des vents contraires importants auxquels il a fallu faire face au cours de la période. Joe Hogan a déclaré aux analystes : « Alors que nous continuons à naviguer dans l'incertitude macroéconomique et la baisse de confiance des consommateurs et les impacts liés à la variance Covid-19, nous ne pouvons pas perdre de vue les solides fondamentaux de notre activité et l'énorme opportunité de marché pour l'orthodontie numérique et la dentisterie restauratrice. Les décisions que nous prendrons cette année auront des implications stratégiques durables pour l'avenir de notre industrie et du paysage concurrentiel. »

En effet, le géant D2C SmileDirectClub (SDC) a terminé le deuxième trimestre en révélant plus de détails sur son entrée dans le segment des aligneurs transparents haut de gamme, pris en charge par des chirurgiens-dentistes. Alors que le groupe démographique de base de SDC continue d'éprouver des difficultés financières et d'orienter ses dépenses vers d'autres produits, la société élargit son champ d'action pour cibler les ménages à revenus élevés qui optent généralement pour Invisalign ou d'autres traitements d'aligneurs transparents haut de gamme. Le chiffre d'affaires total de SDC pour la période s'est élevé à 126 millions de dollars US, soit une baisse de 17,0 % par rapport au trimestre précédent et de 27,8 % par rapport à l'année précédente. Elle a expédié 62 705 jeux uniques de clear aligners au cours du trimestre, soit 17,8 % de moins qu'au cours du premier trimestre.

Comme d'autres grandes entreprises dentaires, la SDC mise sur les économies de coûts et les nouvelles innovations pour trouver des solutions de réussite.

Straumann réalise de bonnes performances malgré les incertitudes

Les blocages en Chine ont eu un lourd impact sur les performances du groupe Straumann dans la région Asie-Pacifique, mais le PDG Guillaume Daniellot a déclaré que les défis macroéconomiques n'avaient pas encore affectés le groupe. « Au cours du premier semestre de l'année, nous n'avons pas encore constaté un impact important des défis économiques actuels. Malgré les incertitudes macroéconomiques actuelles, nous sommes confiants pour confirmer nos prévisions pour l'ensemble de l'année », a déclaré Guillaume Daniellot à propos des résultats dans un communiqué de presse.

En fait, Straumann a enregistré des performances remarquables. Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre, qui s'élève à 589,4 millions de francs suisses (613,9 millions d'euros), représente une augmentation de 14,3 % par rapport à l'année précédente et porte le bénéfice total du premier semestre d'un exercice à plus d'un milliard de francs suisses pour la première fois.

D'une année sur l'autre, les ventes de Straumann ont augmenté de 12,9 % dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, de 13,0 % en Amérique du Nord, de 8,5 % dans la région Asie-Pacifique et de 49,5 % en Amérique latine.

L'inflation a eu un certain impact sur les volumes de patients aux États-Unis vers la fin du deuxième trimestre, mais le flux de patients en Europe est resté stable, a déclaré la société. Toutefois, elle a cité l'inflation et le blocage de Covid-19 comme des incertitudes croissantes.

Envista met en garde sur l'approvisionnement en énergie en Europe

Les ventes d'Envista ont augmenté modérément au cours de la période, malgré les défis qui ont affecté l'entreprise et les chirurgiens-dentistes et organisations de soutien dentaire qu'elle sert. Après avoir récemment rencontré plus de 100 clients d'Envista lors d'un voyage à travers les États-Unis, le PDG Amir Aghdaei a partagé avec les investisseurs certaines des informations qu'il a recueillies au cours de ce voyage. Il a déclaré : « S'il ne fait aucun doute que les discussions sur l'inflation et le potentiel de ralentissement économique pèsent lourdement sur l'esprit des cliniciens lorsqu'ils envisagent les six à douze prochains mois, il est également clair que le flux de patients de qualité reste soutenu, et que les professionnels dentaires restent confiants dans les perspectives à long terme du secteur et de leurs entreprises. »

Amir Aghdaei a expliqué que la performance des cliniques dentaires avait été limitée au cours de la période, principalement en raison des contraintes de la chaîne d'approvisionnement et des difficultés à trouver du personnel, mais que de forts volumes de patients avaient été signalés par les spécialistes.

Les ventes d'Envista, qui s'élèvent à 645,8 millions de dollars US pour le trimestre, représentent une augmentation de 1,3 %, et la croissance des ventes de base pour la période a été de 4,0 %. Le produit Ormco clear aligner Spark, dont les ventes ont augmenté de 27,8 % par rapport au trimestre précédent, a contribué de manière significative à cette croissance. Le directeur financier Howard Yu a souligné qu'il avait fallu trois ans à Envista pour atteindre l'objectif de 100 000 cas de Spark et que 50 000 patients avaient commencé leur traitement avec le système d'aligneur transparent au cours du premier semestre de cette année.

« Nous pensons que l'économie européenne et le risque lié à l'approvisionnement en énergie vont peser lourdement [sur] ce secteur » - Amir Aghdaei, p-dg, Envista

Howard Yu et Amir Aghdaei ont souligné que les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, l'accélération de l'inflation et un grave blocage lié au Covid-19 en Chine ont considérablement affecté les performances d'Envista. Howard Yu a déclaré que l'inflation avait un impact majeur sur l'industrie et entraînait une baisse des investissements en biens d'équipement et une réduction des stocks.

Parlant des effets résultant de la guerre en Ukraine, Amir Aghdaei a déclaré : « Nous pensons que l'économie européenne et le risque associé à l'approvisionnement énergétique vont peser lourdement [sur] cette industrie. Pour l'instant, comme prévu, les Européens sont en vacances, et les prévisions pour l'après septembre ne sont pas aussi claires que par le passé. Nous attendons que le calme revienne pour voir où cela va aboutir. »

Howard Yu a déclaré que la croissance des ventes de base en Europe de l'Ouest au cours de la période était de 11,0 %, ce qui est nettement supérieur à l'Amérique du Nord, où une augmentation de 0,5 % a été enregistrée. Environ 14-15 % des activités d'Envista sont situées en Russie et en Chine. La croissance des ventes de base d'Envista en Russie a diminué de quelques pourcents au cours du trimestre, et la croissance des ventes de base en Chine a diminué de 0,3 %. En dehors de la Russie et de la Chine, les marchés émergents ont continué à rebondir après les creux de la pandémie et ont affiché une croissance des ventes d'environ 20% d'une année sur l'autre.

Le secteur dentaire bien placé pour affronter la tempête économique ?

En ce qui concerne le ralentissement économique imminent, Stanley Bergman a laissé entendre que les chirurgiens-dentistes ont des raisons d'être optimistes. « Le marché que dessert Henry Schein a très bien résisté aux ralentissements passés. En cette période économique difficile, les consommateurs continuent d'avoir besoin des services des praticiens de santé en cabinet », a-t-il déclaré.

Et même s'il sera difficile de fonctionner dans l'environnement financier actuel alors que la pandémie se poursuit, les entreprises dentaires pourraient être en mesure d'utiliser certaines des stratégies qu'elles ont développées après l'épidémie de SARS-CoV-2 afin de consolider leurs activités.

Lorsqu'on lui a demandé comment Align réagirait à un scénario dans lequel la confiance des consommateurs continuerait de s'effondrer et dans lequel l'inflation et le chômage continueraient de grimper, Joe Hogan a répondu que l'entreprise adapterait ses activités à la baisse de la demande, comme elle l'avait fait au début de la pandémie. « Si la situation empire, et elle pourrait empirer [...] [le directeur financier John Morici] et moi-même venons d'entreprises où nous avons traversé ces cycles. Nous savons comment fonctionner lors d’un cycle à la baisse », a commenté Joe Hogan.

Affaires étude du marché

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

advertisement
advertisement