Dental Tribune France

Profession : hygiéniste dentaire

By Dental Tribune International
June 15, 2015

CARLSBAD, États-Unis : Aux États-Unis, la profession d’hygiéniste dentaire arrive à la quatrième position des meilleurs métiers féminins nommés sur un portail de recherche d'emploi. En raison d'une demande croissante des services de soins dentaires, due principalement aux changements démographiques, le métier d’hygiéniste dentaire est devenu l’une des professions ayant l’une des plus fortes croissances aux États-Unis.

Le portail de recherche d'emploi CareerCast, qui propose des offres d'emplois sur tout le territoire nord-américain, a déclaré dans son rapport sur les offres d'emplois à prédominance féminine, que le secteur d’activités relatves à la santé est l’un de ceux dans lequel les femmes sont très bien représentées. En particulier, elles constituent la majorité de la population active dans le domaine de l’hygiène dentaire.

Selon CareerCast, le salaire médian annuel des hygiénistes dentaires est de 70 201 $ (soit 62 515 euros) avec une perspective de croissance de 27 %. Les métiers qui précèdent cette quatrième place sont l’actuaire, à savoir dans le secteur des assurances, ce professionnel des statistiques et des probabilités qui réalise des calculs longs et complexes pour trouver la formule idéale qui permettra à l’assuré d’être correctement indemnisé et à la société d’assurance de faire des bénéfices. En seconde position de ce classement se trouve le directeur des ressources humaines et vient ensuite l’analyste des systèmes informatiques.

Selon l’U.S. Department of Health and Human Services (ministère de la santé des États-Unis), la profession d’hygiéniste dentaire va augmenter de 28 % entre 2012 et 2025. Selon les chiffres de ce ministère, on dénombrait en 2012 environ 153 600 hygiénistes dentaires dans l'effectif national des soins de santé. Jusqu'à la fin de 2015, on estime que près de 42 200 hygiénistes dentaires arrêteront de travailler alors que 91 000 hygiénistes nouvellement formés entreront le marché du travail.

En France, contrairement à nombre de nos voisins (Espagne, Grande Bretagne, Suisse) cette profession n’est pas reconnue par l’État. Cependant en constatant le dynamisme d’emploi dans cette branche il conviendrait peut-être d’ouvrir sereinement le débat. En effet, contrairement à l'assistante dentaire qui n'est pas autorisée à travailler en bouche, l'hygiéniste pourrait décharger le dentiste des soins les plus courants et d’une partie de la prévention bucco-dentaire: enseignement du brossage, de l'emploi du fil dentaire...

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Issues
E-paper

DT France No. 11, 2019

Open PDF Open E-paper All E-papers

© 2019 - All rights reserved - Dental Tribune International