Dental Tribune France

Vaccination contre la Covid-19 : Où en est la profession dentaire ?

By Monique Mehler, Dental Tribune International
January 18, 2021

LEIPZIG, Allemagne : Après des mois d'espoir et d'attente, la nouvelle s'est finalement répandue fin 2020, un certain nombre de vaccins contre le SARS-CoV-2 ont été mis au point et déployés dans le monde entier dès que possible. Cependant, même si tous les efforts sont faits pour que le plus grand nombre possible de personnes soient vaccinées contre le virus, les doses sont rares et divers problèmes logistiques ralentissent considérablement le processus. Cela soulève également la question de la priorité et de savoir qui doit recevoir en premier la piqûre tant convoitée. Cet article décrit la position de la profession dentaire dans ce scénario.

En comparant de manière globale différents pays, il devient rapidement évident que les dentistes et leurs équipes sont en tête de liste des professions d'importance systémique et devraient être vaccinés le plus tôt possible. Comme la plupart des professions médicales, ils sont irremplaçables pour fournir des soins de santé complet à l’ensemble des patients. Néanmoins, la place de priorisation de la vaccination de la profession dentaire varie d'un pays à l'autre, les professionnels dentaires doivent attendre leur tour et  pour certains sans savoir quand ce sera le cas.

France

La vaccination est désormais ouverte à plusieurs catégories de personnes dont les professionnels de santé lorsqu’ils ont plus de 50 ans ou présentent une ou plusieurs des comorbidités suivantes : l’obésité (IMC>30), la BPCO et l’insuffisance respiratoire, l’hypertension artérielle compliquée, l’insuffisance cardiaque, le diabète (de type 1 et de type 2), l’insuffisance rénale chronique, les cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de 3 ans, le fait d’avoir une transplantation d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques. La prise de rendez-vous est en ligne sur le site Santé.fr . Par ailleurs, le Groupe d'étude sur le risque d'exposition des soignants (GERES) a lancé une Enquête sur la vaccination contre la COVID-19 des soignants et de tout personnel de santé. Pour le syndicat l’Union dentaire, tous les chirurgiens-dentistes devraient pouvoir se faire vacciner en priorité même s’ils n’ont pas encore 50 ans.

États-Unis

L'American Dental Association (ADA) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont tous deux plaidé pour que le personnel dentaire bénéficie d'un accès prioritaire. « L'accès prioritaire au vaccin est essentiel pour garantir la santé et la sécurité de cette main-d'œuvre essentielle d'environ 21 millions de personnes, en les protégeant non seulement elles mais aussi leurs patients, leurs familles, leurs communautés et la santé de notre pays au sens large », a écrit le CDC dans sa déclaration. L'ADA poursuit ses efforts pour faire pression sur le Congrès et les organes administratifs afin de protéger la profession dentaire pendant cette pandémie. Même si des doses de vaccins ont été envoyées dans les 50 États, « l'autorité finale appartient aux différents États », explique une fiche d'information publiée par l'association.

Par exemple, en Caroline du Nord, le ministère de la santé et des services sociaux a fait passer les professionnels dentaires de la phase 1a à la phase 2. Une pétition en ligne a été lancée dans l'espoir de faire annuler cette décision en raison du retard potentiel de la vaccination des professionnels dentaires, bien que ceux-ci aient été classés parmi les professions les plus menacées par le SARS-CoV-2 en raison de l'utilisation courante de procédures générant des aérosols.

Canada

Comme l'ont rapporté divers sites d'information canadiens, l'Association dentaire de l'Ontario (ODA) souhaite que le gouvernement provincial envisage d'inclure le personnel dentaire dans la première série de vaccinations. Le Dr Lesli Hapak, président de l'ODA, a déclaré dans un communiqué de presse : « Les dentistes de l'Ontario courent un risque direct de contracter la COVID-19 et doivent figurer sur la liste prioritaire des professionnels de santé à vacciner de manière précoce ». Malgré la possibilité que les dentistes immunisés puissent contribuer à alléger le fardeau du système médical, la province n'a pas encore publié d'informations sur les prochains candidats.

Royaume-Uni

L'avis provisoire du Comité mixte de vaccination et d’immunisation indiquait que « les premières priorités du programme de vaccination COVID-19 actuel devraient être la prévention de la mortalité due à la COVID-19 et la protection du personnel et des systèmes de santé et d'aide sociale ». Le Service national de santé (NHS) d'Angleterre a confirmé « que tous les dentistes, équipes et personnel de soutien, tant au sein du NHS que dans le secteur privé, auront un accès prioritaire au vaccin COVID », écrit l'Association dentaire britannique. Les détails sur la date de cette mesure n'ont pas encore été publiés.

Selon Gaby Bissett, rédactrice en chef de Dentistry Online, « les plans actuels du gouvernement signifient que les équipes dentaires devraient se voir offrir la première dose à la mi-février ». Apparemment, cette information a été transmise par une source proche du gouvernement britannique. La situation s'est dramatiquement aggravée, notamment à Londres, la capitale du pays, en raison d'une nouvelle variante du virus. C'est pourquoi le maire, Sadiq Khan, a déclaré un incident majeur. Dans l'intervalle, The Guardian a signalé que sept nouveaux centres de vaccination de masse ont ouvert dans toute l'Angleterre, mais qu'il pourrait s'écouler des semaines avant que ces mesures ne produisent un effet positif.

Allemagne

En Allemagne, l'Association dentaire allemande (BZÄK), l'Association nationale des dentistes de l'assurance maladie obligatoire (KZBV) et la Société allemande de dentisterie et de médecine orale (DGZMK) ont également fait pression pour que les professionnels dentaires soient considérés parmi les premiers bénéficiaires du nouveau vaccin. Dans une lettre commune adressée à la Ständigen Impfkommission am Robert Koch-Institut (Comité permanent de vaccination de l'Institut Robert Koch) (STIKO), le BZÄK, le KZBV et la DGZMK ont souligné l'importance de la profession dentaire. La lettre précisait « La profession dentaire a rempli son obligation médicale et éthique en maintenant les cabinets dentaires ouverts pendant toute la durée de la pandémie. Cela devrait continuer à être le cas. [...] Nous saluons donc l'attribution d'une haute priorité aux vaccinations des employés des cabinets dentaires et demandons expressément que cette recommandation soit mise en œuvre ».
On s'attend à ce que les administrations respectives prennent prochainement une décision finale. Toutefois, la question de savoir qui recevra finalement la vaccination et quand elle sera effectuée reste une décision qui dépend des Länder.

Australie

Au cours de la pandémie, l'Australie a eu un bien meilleur contrôle sur l'épidémie de COVID-19 que les autres pays mentionnés ci-dessus, peut-être en raison de mesures plus strictes et plus précoces de confinement et d'interdiction de voyager. En novembre 2020, le ministre fédéral de la santé, Greg Hunt, a confirmé que le premier lot de vaccin serait mis en circulation au cours du premier semestre 2021 et que les dentistes feraient partie des premiers bénéficiaires. « Ce développement est le résultat direct de l'ADA [Association dentaire australienne] qui travaille en étroite collaboration avec le cabinet du ministre Hunt et qui défend les intérêts des dentistes australiens afin de s'assurer qu'eux et toute l'équipe dentaire bénéficient de la protection offerte par le vaccin », a déclaré l'ADA dans un communiqué de presse. Le vaccin devrait être mis en place en mars.

En date du 18 janvier 2021, l'Organisation mondiale de la santé avait signalé un total de 93,194,922 cas confirmés de COVID-19 et 2,014,729 décès liés à cette maladie.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International