Dental Tribune France

Une nouvelle étude sur la régénération endodontique se voit allouer un budget de 2 millions de dollars

By Dental Tribune International
May 13, 2014

CHICAGO, États unis : Une nouvelle étude évaluera l’efficacité de deux approches régénératrices pour le traitement des dents permanentes immatures avec nécrose pulpaire chez des enfants, en comparant l’apexification lors de l’utilisation du MTA (Mineral Trioxyde Aggregate). L’étude sera réalisée par trois institutions scientifiques aux États-Unis et vient de recevoir une subvention de 1,7 millions de dollars de l’association américaine de la fondation des endodontistes.

L’essai clinique évaluera le traitement standard qui est d’utiliser du MTA en tant que matériau d’apexification. Le MTA est placé à l’apex d’une racine immature, puis une couronne est mise en place sur la dent affectée. Le MTA a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA, Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux).

Le traitement sera comparé à une nouvelle procédure de régénération endodontique, qui consiste à concevoir du tissu en utilisant des facteurs de croissance humaine. Avec ce type de traitement, les tissus fabriqués dans le canal radiculaire encouragent le développement d’une pulpe saine. Ce procédé de traitement est appelé REGENDO.

La seconde approche qui sera examinée est une procédure de revascularisation (REVASC), qui consiste à nettoyer le canal et à utiliser des antibiotiques topiques pour combattre l’infection. Un caillot de sang est ensuite provoqué à l’intérieur de la dent, afin de faciliter la croissance de nouveaux tissus à l’intérieur du canal radiculaire.

En collaboration avec l’université de Loma Linday et le centre des sciences de la santé de l'université du Texas à San Antonio, les chercheurs de l’école dentaire de l’université du Maryland examineront le développement des racines dans le temps, et détermineront les critères de guérison pour chacune des techniques. Les essais sur la régénération pulpaire dentaire sur des dents nécrotiques immatures sont planifiés pour débuter ce printemps, a annoncé le Dr Ashraf F. Fouad, professeur et chef du département de l’école d’endodontie, prothèse dentaire et dentisterie opératoire à l’école dentaire de l’université du Maryland.

Cette étude comprendra 120 participants, filles et garçons âgés de 6 à 20 ans, ayant au moins une dent permanente avec la pulpe nécrosée. La date de la fin de cette étude est prévue pour décembre 2019.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Issues
E-paper

DT France No. 8+9, 2020

Open PDF Open E-paper All E-papers

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International