Dental Tribune France

Quel est l’impact de COVID-19 sur l’industrie dentaire ?

By Brendan Day, DTI
March 11, 2020

LEIPZIG, Allemagne : Des mois après sa détection à Wuhan, l'une des plus grandes villes de Chine, les effets de l'épidémie de coronavirus (depuis baptisée SRAS-CoV-2) se font de plus en plus sentir dans le monde entier. Au 10 mars 2020, 114 567 cas confirmés de COVID-19, la maladie causée par ce coronavirus, ont été recensés sur tous les continents en dehors de l'Antarctique, et 4 027 décès en ont résulté. L'épidémie devant s'intensifier au cours des semaines et des mois à venir, il est temps de faire le point sur les effets de report pour l'industrie dentaire.

Une multitude d'événements dentaires à travers l'Europe ont été reportés à la lumière de l'épidémie de coronavirus. Par exemple, la société exocad, récemment acquise par Align Technology, a annoncé que son événement Insights 2020 serait reporté de la mi-mars à septembre. Entre-temps, le troisième congrès de la European Aligner Society, qui devait se tenir à Malte du 19 au 21 mars, a été reporté au mois de novembre.

KRAKDENT 2020 est l'un des nombreux salons dentaires à avoir été reporté en raison de l'épidémie de coronavirus. (Image : KRAKDENT)

 

 

 

 

 

 

KRAKDENT 2020, le plus grand salon dentaire en Pologne et un événement qui attire 15 000 visiteurs du monde entier, a également été reporté. Bien que seulement 17 cas de COVID-19 aient été signalés en Pologne jusqu'à présent, ce report est conforme aux directives de nombreux pays concernant les rassemblements de masse et le risque qu'ils présentent pour la transmission des maladies.

En Espagne, la biennale EXPODENTAL Madrid a été reportée tandis que l'UNIDI, l'Association italienne de l'industrie dentaire et organisatrice de la réunion Expodental Meeting à Rimini, a également annoncé que son événement serait déplacé de mai à septembre. L'Italie a de loin le plus grand nombre de cas de COVID-19 de tous les pays d'Europe, 9 172 ayant été enregistrés au 10 mars, ce qui a amené le gouvernement à placer le pays tout entier en quarantaine.

Des effets ressentis dans le monde entier
Un virus de cette nature n'a cependant pas seulement eu un impact sur le monde dentaire européen. Dans l'ensemble, les congrès dentaires en Chine ont été déplacés, souvent sans qu'il y ait eu confirmation de leur date. L'exposition et la conférence internationales sur l’odontologie en Chine méridionale et le symposium international sur l'équipement dentaire et la santé bucco-dentaire en Chine du Nord-Est ne sont que deux des événements axés sur le monde dentaire du pays qui ont été reportés pour une durée indéterminée.

L'IDEM Singapour 2020 a été reprogrammé d'avril à juin. (Image : EQRoy/Shutterstock)

 

 

 

En outre, Koelnmesse et l'Association dentaire de Singapour (SDA), organisateurs conjoints de l'IDEM Singapour 2020, ont annoncé que l'événement dentaire serait reporté au 19-21 juin, une décision qui a suivi les conseils du ministère de la santé de Singapour.

« Au vu de la situation actuelle, il est important pour nous de prendre des décisions dans le meilleur intérêt de nos participants, et nous continuerons à écouter et à travailler étroitement avec nos partenaires pour créer un événement réussi », a précisé le Dr Lim Lii, président de la SDA, dans un communiqué de presse.

D'autres événements ont dû être entièrement suspendus en raison de préoccupations concernant la facilité de transmission du virus. L'Académie d'Osséo-intégration, basée aux Etats-Unis, a annoncé l'annulation de sa réunion annuelle, prévue du 18 au 21 mars, deux semaines seulement avant le début de la conférence.

Il reste à voir si d'autres événements dentaires majeurs ayant lieu plus tard dans l'année seront affectés par l'épidémie de SRAS-CoV-2. La Fédération Dentaire Internationale (FDI) accueillera son Congrès dentaire mondial annuel à Shanghai en Chine en septembre prochain et, dans une annonce faite au début du mois dernier, elle a souligné que « la sûreté et la sécurité de tous les participants au congrès sont toujours notre principale préoccupation ».

« Nous continuons à suivre l'évolution de la situation en Chine et sommes en contact étroit avec nos partenaires locaux pour évaluer la situation au quotidien. Actuellement, le congrès doit se dérouler comme prévu car nous prévoyons que la situation sera maîtrisée d'ici là », a poursuivi un représentant de la FDI.

Les entreprises dentaires ressentent l'impact
La perturbation généralisée causée par le coronavirus a également eu des effets d'entraînement pour de nombreuses grandes entreprises du monde dentaire. Lors d'une conférence téléphonique diffusée sur le web, le PDG du groupe Straumann, Guillaume Daniellot, a annoncé que l'épidémie risquait de réduire ses ventes dans la région Asie-Pacifique (APAC) d'au moins 30 millions de francs suisses (28,36 millions d'euros) au cours du premier trimestre 2020. La région APAC représente actuellement 19 % des activités du groupe, et la Chine est le plus grand marché national de cette région pour Straumann.

L'épidémie de coronavirus risque de réduire les ventes du groupe Straumann dans la région Asie-Pacifique d'au moins 30 millions de francs suisses au cours du premier trimestre 2020.

Dentsply Sirona, un autre géant du secteur dentaire, a récemment prédit que ses ventes sur les marchés chinois, japonais, sud-coréen et taïwanais chuteraient de 60 à 70 millions de dollars US au cours du premier trimestre de cette année. « Comme c'est le cas dans tous les secteurs, nos opérations commerciales en Chine et maintenant dans [d'autres] régions sont affectées par cette situation fluide en matière de santé publique », a fait remarquer Jorge Gomez, directeur financier de Dentsply Sirona.

M. Gomez a ajouté que la propagation du virus entraîne un ralentissement tant dans le secteur des consommables dentaires que dans celui des technologies et des équipements et que la reprise des ventes dans les trimestres suivants sur les marchés touchés est actuellement difficile à prévoir. « À ce stade, il serait très difficile pour nous de dépasser le premier trimestre », a-t-il commenté.

Comme l'a rapporté Dental Tribune International, le fabricant d'appareils d'alignement, Align Technology, a également annoncé lors d'une conférence téléphonique qu'il prévoit de vendre entre 20 000 et 25 000 cas d'Invisalign en moins en Chine au cours du premier trimestre 2020. Les coûts supplémentaires liés à l'arrêt des capacités de production des usines chinoises d'Align devraient s'élever à environ 3-4 millions de dollars US.

À quoi pouvons-nous nous attendre ?
À ce stade, il est difficile de prévoir quel sera l'effet cumulé de cette épidémie de coronavirus sur le monde dentaire, car il s'agit encore d'un problème en pleine évolution. Davantage d'endroits pourraient appliquer les sévères restrictions de voyage que des pays comme l'Italie, la Chine et la Corée du Sud ont mises en place, au cas où ils deviendraient eux aussi sujets à des épidémies.

Il est toutefois évident qu'à mesure que de plus en plus de manifestations dentaires seront annulées ou reportées en raison des craintes liées à la sécurité du virus, l'importance des marchés numériques tels que DDS.WORLD continuera de croître en offrant aux dentistes un portail qui simplifie l'accès aux types de produits, d'équipements et de fournitures qui permettent aux cabinets dentaires de fonctionner.

Les professionnels dentaires qui ont tendance à organiser leur formation continue lors des manifestations des organisations et associations concernées peuvent également se trouver dans une situation délicate. Dans ces cas, les plateformes d'apprentissage en ligne comme le DT Study Club peuvent jouer un rôle précieux en proposant des webinaires et des conférences interactives en direct, accessibles à distance et à tout moment.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Issues
E-paper

DT France No. 10, 2020

Open PDF Open E-paper All E-papers

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International