Des chercheurs néo-zélandais réalisent un essai réussi d'anesthésie dentaire sans piqûre

Search Dental Tribune

Des chercheurs néo-zélandais réalisent un essai réussi d'anesthésie dentaire sans piqûre

E-Newsletter

The latest news in dentistry free of charge.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Bien que l'anesthésie dentaire soit traditionnellement pratiquée à l'aide d'une aiguille, un nouveau dispositif mis au point et testé par des chercheurs néo-zélandais permet d'administrer une anesthésie topique (sans injection). (Photo : hedgehog94/Shutterstock)

DUNEDIN, Nouvelle-Zélande : L’anxiété dentaire continue d’être un obstacle important dans le cadre de soins dentaires, et les approches peu invasives sont de plus en plus populaires. Une nouvelle collaboration entre des chercheurs de l’université d’Otago, de l’université d’Auckland et de l’université technologique d’Auckland en Nouvelle-Zélande a permis de tester un dispositif d’anesthésie dentaire topique (sans injection), et les résultats sont prometteurs.

L'étude de démonstration du principe a porté sur huit participants qui nécessitaient une extraction de dent maxillaire bilatérale, dans le cadre de leur plan de traitement. Leurs niveaux respectifs d'anxiété et d'inconfort ont été enregistrés avant de recevoir une anesthésie par dispositif topique, et par l'approche traditionnelle. Selon le professeur Andrew Taberner, co-auteur de l'étude et membre de l'Auckland Bioengineering Institute de l'université d'Auckland, le dispositif, qui est actionné par un moteur silencieux, est unique du fait de sa conception spécifique à une utilisation en odontologie, et n'a pas été adapté à d'autres fins médicales.

« Tous les autres injecteurs dentaires à jet utilisent des ressorts ou du gaz comprimé pour alimenter l'injection ; ceux-ci présentent l'inconvénient du bruit, et de l'impact, lorsque le médicament est délivré », a commenté le professeur Taberner dans un communiqué de presse. « De plus, cette étude est la première à faire une injection par jet au moyen d'une baguette fine qui ressemble un peu à un outil trois en un, et qui peut être facilement introduite dans le fond de la bouche.»

Après les extractions, tous les patients ont exprimé leur préférence pour l'anesthésie sans aiguille, et six des huit participants ont déclaré que leurs extractions avec ce dispositif n'avaient pas été douloureuses. Les deux autres participants ont eu besoin d'une anesthésie supplémentaire administrée par des méthodes traditionnelles. Au cours des sept jours suivants, la cicatrisation et la réponse des tissus gingivaux sur les sites d'extraction ont été évaluées et jugées sans problème, quelle que soit la technique utilisée.

Le professeur Paul Brunton, auteur principal de l'étude et pro-vice-chancelier de la division des sciences de la santé de l'université d'Otago, a souligné que l'anxiété dentaire reste un obstacle important à l'accès aux soins dentaires, et qu'une cause fréquente de cette peur est « la vue d'une aiguille pendant l'administration d'un anesthésique local ». « Même s'il ne s'agissait que d'un essai de validation du concept, ce dispositif pourrait certainement réduire ou éliminer l'anxiété due à la phobie des aiguilles », a-t-il ajouté.

Compte tenu de la petite taille et de la portée limitée de l'étude, des essais cliniques seront nécessaires pour valider l'efficacité du dispositif sans aiguille, et confirmer s'il peut ou non, être utilisé lors d'autres procédures dentaires.

L'étude intitulée « Jet injection needle-free dental anaesthesia: Initial findings » a été publiée dans le Journal of Dentistry  de juillet 2022.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

advertisement
advertisement