Enquête de l’Union européenne sur les effets du blanchiment des dents

Search Dental Tribune

Enquête de l’Union européenne sur les effets du blanchiment des dents

E-Newsletter

The latest news in dentistry free of charge.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Photo : Le C.D.E. mène actuellement une enquête sur les effets négatifs possibles du blanchiment dentaire. (Photo : sheff)
Dental Tribune International

By Dental Tribune International

mer. 19 décembre 2012

save

BRUXELLES, Belgique : Le Conseil des dentistes européens (C.D.E.) mène actuellement une enquête d'un an (jusqu'au 31octobre 2013), sur les éventuels effets secondaires du blanchiment des dents et sur les produits de blanchiment. Le comité a appelé les dentistes de l’Union européenne à donner leurs propres observations et celles de leurs patients.

L'enquête porte sur le blanchiment des dents et sur les produits de blanchiment qui ne sont pas librement disponibles, sur le marché pour les consommateurs, c'est-à-dire ceux qui contiennent entre 0,1 et 6 pour cent de peroxyde d'hydrogène. Les premiers résultats seront communiqués à la Commission européenne d'ici la fin de l'année prochaine.

Les dentistes peuvent répondre au questionnaire de façon anonyme en ligne, sur le site Internet de leur association dentaire nationale. Selon le C.D.E., seul un résumé de toutes les réponses sera publié, une fois l'enquête terminée.

La recherche est effectuée conformément à un accord entre le C.D.E. et la Commission Européenne, qui a été signé en mars 2010, en raison de la disponibilité croissante de produits de blanchiment des dents sur le marché de l'Union européenne. L'accord a été signé pour garantir un traitement approprié du blanchiment des dents, par des professionnels qualifiés en soins dentaires et pour améliorer la sécurité des patients.

Il y a un an, le Conseil de l’Union européenne a adopté une directive modifiée sur les produits de blanchiment des dents, qui a décidé que le blanchiment des dents ou les produits de blanchiment contenant plus de 0,1 pour cent et jusqu'à 6 pour cent de peroxyde d'hydrogène ne seraient vendus qu’aux dentistes. Les produits avec des concentrations pouvant aller jusqu'à 0,1 pour cent, continuent à être librement disponibles sur le marché.

Le C.D.E. est un organisme à but non lucratif, qui représente plus de 340.000 dentistes à travers l’Europe. Son but est la promotion de normes élevées pour les soins bucco-dentaires et la sécurité des patients dans la pratique professionnelle en Europe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

advertisement
advertisement