Novembre : Moi(s) sans tabac

Search Dental Tribune

Novembre : Moi(s) sans tabac

E-Newsletter

The latest news in dentistry free of charge.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Près d’un Français sur trois fume du tabac, mais ils sont aussi nombreux à avoir le projet d’arrêter. Sans attendre la survenue de maladies liées au tabagisme, chaque professionnel de santé est légitime pour conseiller à une personne fumeuse d’arrêter et l’inciter à se faire aider pour y arriver. (Photo : Shutterstock/)Marc Bruxelle
Bénédicte Claudepierre, DTF

By Bénédicte Claudepierre, DTF

ven. 4 novembre 2022

save

PARIS, France : Santé publique France reconduit l’opération  Moi(s) sans tabac,  qui consiste à proposer aux fumeurs de faire ensemble une tentative d’arrêt du tabac pendant 30 jours au mois de novembre. L’Union française pour la santé bucco-dentaire, partenaire de cet évènement, encourage les chirurgiens-dentistes à accompagner les patients fumeurs au sevrage tabagique, et met à disposition un numéro de sa collection « Objectif Prévention », consacré à cette thématique.

Le tabagisme est la première cause de mortalité par cancer, évitable en France : 75 000 décès chaque année, sans compter les très nombreuses pathologies lourdes induites. Les conséquences du tabagisme sont bien connues, notamment en termes de développement de cancers et de maladies chroniques, principalement cardio respiratoires.  Le tabagisme a également un impact sur la santé orale, en particulier pour les maladies parodontales, les retards de cicatrisation après des traitements chirurgicaux, ou cancers buccaux.

Plus d’un million de participants depuis la mise en place de l’opération Moi(s) sans tabac

En France, près de treize millions de personnes fument quotidiennement et la plupart des fumeurs (60 %) souhaitent arrêter. Depuis 2016, date de la première édition du Moi(s) sans tabac, le ministère de la Santé a pu compter l'adhésion à son opération avec 1 024 375 inscriptions comptabilisées, l'inscription en 2021 de 110 000 personnes sur le site tabac-info-service.fr, environ 90 000 téléchargements de l’application et plus de 2 000 000 de visites du site internet. L’objectif : tenter d'arrêter de fumer au moins pendant 30 jours.

Des études ont montré qu’au-delà̀ de 28 jours d’abstinence, les chances de rester non-fumeur de manière permanente sont multipliées par cinq. Ce grand défi de santé publique s'inspire de l'opération britannique Stoptober, organisé tous les ans depuis 2012, qui a fait la preuve de son efficacité avec une augmentation nette du nombre de tentatives d’arrêt associées à l’opération (+ 50 % par rapport aux autres mois de l’année).

Beaucoup de fumeurs envisagent l’arrêt comme une démarche personnelle et n’en parlent pas spontanément. Pourtant le conseil d’arrêt donné par un professionnel de santé augmente de plus de 50 % les chances que le fumeur parvienne à arrêter et l’abstinence à long terme (> six mois), ce qui pourrait représenter plusieurs dizaines de milliers d’arrêts supplémentaires chaque année.

Le chirurgien-dentiste a une place évidente dans la lutte contre le tabac. Il peut dépister, sensibiliser, conseiller, et aider ses patients dans une démarche de sevrage tabagique, notamment en prescrivant des traitements de substitution nicotinique (TSN).

Depuis 2016, la profession peut prescrire des TSN, traitements médicamenteux de première intention recommandés par la Haute autorité de santé, et depuis 2019, l’Assurance Maladie rembourse la plupart des substituts nicotiniques prescrits par les chirurgiens-dentistes.

Actuellement, la Direction générale de la santé (DGS) a observé avec encouragement que 8 % des chirurgiens-dentistes sont devenus prescripteurs. Mais cette proportion peut largement être augmentée.

Guide pour accompagner un patient à l’arrêt de la consommation de tabac: (Photo :UFSBD et SFPIO)

Le numéro Objectif Prévention : Le chirurgien-dentiste acteur du sevrage tabagique, dédié à l’accompagnement de l’arrêt du tabac est disponible sur le site ufsbd.fr-Espace Pro. Complet, ce document explique en pratique aux chirurgiens-dentistes comment accompagner un patient à l’arrêt de la consommation de tabac, et les guide dans la démarche et la prescription de TSN.

Tout professionnel de santé peut délivrer ces conseils, même s’il n’assure pas lui-même l’accompagnement dans la durée.

Des outils pratiques disponibles par Santé Publique France sur le site : pro.tabac-info-service.fr.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

advertisement
advertisement