Dental Tribune France

Recommandations de l’ADA concernant les opiacés

By Dental Tribune International
January 09, 2019

NEW YORK, États-Unis : Des articles récents sur les opiacés et sur leur utilisation dans l'industrie dentaire ont de plus en plus retenu l'attention. En réponse aux recherches liées aux prescriptions d'opiacés pour certaines procédures dentaires, l'American Dental Association (ADA) a récemment publié un communiqué clarifiant sa position sur la question au sens large.

Dans son communiqué, l'ADA a déclaré: « Afin de lutter contre l'abus d'opiacés chez les adolescents et à tous les âges, l'ADA a encouragé l'ensemble des 161 000 chirurgiens-dentistes membres à redoubler d'efforts pour empêcher les opiacés de nuire aux patients et à leur famille. »

Selon l'ADA, de plus en plus de recherches soutiennent leur politique selon laquelle les chirurgiens-dentistes devraient prescrire en tant que traitement de première intention des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) seuls ou en association avec de l'acétaminophène à la place d’opiacés. Rappelons que l'ADA est « dédiée à la sensibilisation et à l'action liée à la crise de santé publique en relation aux opiacés ».

En mars 2018, l'ADA a adopté une politique relative à la prescription des opiacés faite par les dentistes dans le cas de douleur aiguë. La politique soutient la formation continue obligatoire concernant la prescription d'opiacés et d'autres substances contrôlées, impose des limites réglementaires à la posologie d'opiacés et une durée maximale de sept jours pour le traitement de la douleur aiguë. Les lignes directrices sont conformes aux lignes directrices fondées sur les preuves des centres de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention) et obligent les chirurgiens-dentistes à s’inscrire et à utiliser des programmes de surveillance des drogues sur ordonnance afin de promouvoir l’utilisation appropriée des opiacés pour décourager les abus.

Pour appuyer davantage la position de l’ADA, des chercheurs de l’ADA Science Institute, de l’Université Case Western Reserve et de l’Université de Pittsburgh ont publié en avril une analyse scientifique des études publié dans le Journal de l’American Dental Association. L'étude a conclu que les AINS utilisés seuls ou en association avec l'acétaminophène sont généralement plus efficaces et sont associés à moins d'effets secondaires que les opiacés.

« En collaboration avec les médecins, les pharmacies, les décideurs et les services publiques, l'ADA estime qu'il est possible de mettre fin à cette crise de santé publique tragique et évitable qui a dévasté nos familles et nos communautés », a conclu le communiqué.

Comments are closed here.

© 2019 - All rights reserved - Dental Tribune International