Dental Tribune France

Un programme de messages SMS améliore la sensibilisation à la santé bucco-dentaire

By Dental Tribune International
February 04, 2020

BOSTON, États-unis : Il existe des traitements préventifs efficaces contre les caries dentaires ; pourtant, bon nombre d’enfants souffrent toujours de cette pathologie. Ceux issus de familles socialement défavorisées sont particulièrement touchés. Pour les jeunes enfants, le rôle de l’adulte responsable est particulièrement important pour réduire le risque de carie. Aujourd'hui, les chercheurs de l'université de Boston ont tiré parti d'un outil qui fait déjà partie de la vie quotidienne : le téléphone portable. Dans une étude récente, ils ont utilisé la messagerie SMS pour améliorer la santé bucco-dentaire des enfants - avec des résultats prometteurs.

Pour l'étude, 55 participants ayant des enfants de moins de 7 ans ont été recrutés, dont les trois quarts vivent sous le seuil de pauvreté. Les participants à l'étude étaient des parents ou des tuteurs d'enfants patients des cliniques pédiatriques de deux centres de santé communautaires dans une zone urbaine et mal desservie de Boston.

L'équipe de recherche a divisé les participants au hasard en deux groupes. Un groupe a reçu des messages textuels sur la santé bucco-dentaire (Oral health text : OHT) comprenant des informations sur des sujets tels que le brossage, les visites chez le dentiste et le fluor, et le groupe témoin a reçu des messages sur le bien-être des enfants (child wellness messages : CWT) comprenant des informations sur le bien-être général des enfants, telles que la sécurité et l'activité physique.

Le programme prévoyait l'envoi de deux messages SMS par jour pendant huit semaines. Les messages destinés aux deux groupes étaient conçus pour être de nature interactive avec la possibilité de gagner des badges et de débloquer des personnages animés.

« Notre étude sur les SMS est la première à se concentrer sur la santé bucco-dentaire et à mesurer les résultats dans le cadre d'un essai randomisé à résultats prospectifs. C'est également le premier programme de messagerie SMS sur la santé bucco-dentaire qui soit personnalisé pour le patient, automatisé mais interactif, et qui implique un esprit ludique », a déclaré le Dr Belinda Borrelli, auteur principal, professeur au département de la politique de santé et de la recherche sur les services de santé de l'école de médecine dentaire Henry M. Goldman de l'Université de Boston.

L'évaluation du suivi a clairement montré que cette forme de communication a été reçue très positivement - 84 % des membres du groupe de l'OHT ont déclaré qu'ils recommanderaient le programme à d'autres personnes. Les participants ont indiqué que le programme OHT avait eu un fort impact sur le brossage des dents de leurs enfants, les motivant à se préoccuper de la santé bucco-dentaire de leurs enfants et élargissant leurs connaissances sur leurs besoins en matière de santé bucco-dentaire. Lors du suivi, par rapport au programme CWT, les participants du groupe OHT étaient plus sensibilisés à brosser les dents de leurs enfants deux fois par jour et ont fait preuve d'une meilleure attitude concernant l'utilisation de fluor et une plus grande régularité du suivi d'examens dentaires de leurs enfants.

En réponse à une question sur les principaux avantages du programme de messagerie textuelle, le Dr Borrelli a déclaré «  Grâce à la messagerie SMS, nous pouvons cibler des populations jusqu'alors inaccessibles en leur fournissant des informations factuelles auxquelles elles peuvent accéder en temps réel - la plupart des gens portent leur téléphone portable toute la journée - où qu'ils se trouvent lorsque le texte arrive ».

Sur la base des résultats de l'étude, les chercheurs ont obtenu un financement de l'Institut national de recherche dentaire et cranio-faciale afin de mener un essai plus important sur l'intervention par SMS ; actuellement, 650 familles sont inscrites à l'étude.

« Cette étude démontre le potentiel des interventions par SMS et apporte la preuve qu'un essai contrôlé randomisé de plus grande envergure et de pleine puissance est nécessaire », a ajouté le Dr Borrelli. « C'est le type de programme qui, s'il s'avère efficace, pourrait être diffusé à l'échelle nationale à d'autres cliniques pédiatriques qualifiées au niveau fédéral et, en fin de compte, faire une réelle différence dans la santé bucco-dentaire des enfants à risque ».

L'étude, intitulée « An interactive parent-targeted text messaging intervention to improve oral health in children attending urban pediatric clinics: Feasibility randomized controlled trial » a été publiée dans le numéro de novembre 2019 de JMIR mHealth and uHealth.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International