Dental Tribune France

Chercheurs et dentistes s’allient pour accroître la durabilité des obturations dentaires

By Dental Tribune International
March 15, 2021

BERLIN/POTSDAM, Allemagne : Bien que la recherche en odontologie ait fait de grands progrès, la majorité des restaurations dentaires a une durée de vie limitée notamment en raison de la déminéralisation de la structure dentaire restante au contact de l’obturation. Par ailleurs, la minéralisation du biofilm impacte également la longévité de la restauration. Des chercheurs et des professionnels dentaires des instituts de Potsdam et de Berlin participent à un projet de recherche qui vise à rendre les obturations et les restaurations dentaires plus durables à l'avenir.

Dans un communiqué de presse de l'Institut Max Planck des colloïdes et des interfaces (MPICI), le Dr Cécile Bidan, spécialiste des matériaux et chef de groupe au département des biomatériaux de l'institut, a expliqué les raisons de cette recherche : « Avec des collègues dentistes de la Charité, nous étudierons comment les biofilms minéralisés interagissent avec les matériaux d'obturation artificiels. À terme, ces connaissances fondamentales aideront à concevoir de tels matériaux pour prévenir le dépôt de tartre ou de calcaire dentaire. » L'équipe de recherche étudiera donc la formation, la croissance et la minéralisation des biofilms et la déminéralisation de la dent dans la région de l’obturation.

Pour atteindre leur objectif, les chercheurs et les dentistes utiliseront les outils de l'ingénierie des matériaux et les combineront avec les approches de la recherche dentaire afin d'améliorer les matériaux de restauration dentaire existants. Les composites à base de polymères, les alliages métalliques et diverses céramiques sont utilisés comme matériaux d'obturation des caries dentaires, mais leur durabilité est très variable. Dans ce contexte, il est essentiel de tirer des enseignements des interactions entre le tartre fortement adhérent et les surfaces des dents restaurées.

Les chercheurs vont étudier les interactions possibles entre le tartre et les matériaux d'obturation dentaire. (Image : Institut Max Planck des Colloïdes et des Interfaces)

Une caractéristique particulière du projet de recherche est la collaboration entre les chercheurs de recherche fondamentale et les cliniciens dentaires, ce qui présente des avantages pour les deux parties. « Ce projet permet non seulement de transposer les résultats de la recherche fondamentale dans la pratique, mais aussi, à l'inverse, d'inspirer la recherche fondamentale par des questions cliniques », a déclaré le professeur Peter Fratzl, directeur du département des biomatériaux au MPICI.

Le projet de recherche, baptisé InterDent, est le fruit d'une collaboration entre l'Institut Max Planck des colloïdes et des interfaces, la clinique dentaire de la Charité-Universitätsmedizin Berlin, la Technische Universität Berlin et le Helmholtz-Zentrum Berlin für Materialien und Energie (centre Helmholtz pour les matériaux et l'énergie, Berlin). Il est financé par la Fondation allemande pour la recherche à hauteur de 2,1 millions d'euros, initialement pour trois ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International