Dental Tribune France

La prévention des maladies parodontales pourrait faire économiser des milliards d’euros

By EFP
July 19, 2021

BRUXELLES, Belgique : La Fédération européenne de parodontologie (EFP) a récemment demandé à l'Economist Intelligence Unit (EIU), un fournisseur de services de prévision et de conseil, d'effectuer une analyse du coût financier et humain des maladies parodontales dans six pays d'Europe occidentale. Globalement, les résultats montrent que la prévention des nouveaux cas de parodontite par l'élimination de la gingivite permettrait d'économiser jusqu'à 101 milliards d'euros sur une période de dix ans.

La parodontite est en grande partie évitable grâce à une bonne hygiène buccale et à des contrôles dentaires réguliers. Pourtant, en Europe occidentale, les développements en matière de prévention et de gestion de la maladie semblent avoir stagné, selon le rapport. La prévalence de la parodontite est restée largement inchangée au cours des dix dernières années et la population et les professionnels de la santé, hormis ceux qui sont spécialisés dans les soins buccodentaires, sont peu sensibilisés à ce problème.

Peu d'études ont modélisé la charge économique de la parodontite et le retour sur investissement (ROI) du traitement, en particulier entre différents pays. Les analystes de l'EIU ont développé un modèle pour examiner le retour sur investissement de la prévention et de la gestion de la parodontite. Une modélisation distincte a été réalisée pour la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne et le Royaume-Uni. L'aperçu suivant résume les résultats économiques projetés par pays pour le scénario dans lequel la gingivite est éliminée sur une période de dix ans.

France :

  • Économies prévues sur une période de dix ans : 10,34 milliards d'euros.
  • Retour sur investissement de chaque euro investi dans l'élimination de la gingivite : 40,40 €.
  • Coût par année de vie en bonne santé après dix ans : 18,00 € (contre 39,00 € avec la stratégie actuelle, qui consiste à consulter le dentiste uniquement lorsqu'un problème apparaît).

Allemagne :

  • Économies prévues sur une période de dix ans : 10,04 milliards d'euros
  • Retour sur investissement de chaque euro investi dans l'élimination de la gingivite : 57,50 €.
  • Coût par année de vie en bonne santé après dix ans : 19,00 € (contre 35,00 € avec la stratégie actuelle, qui consiste à consulter le dentiste uniquement lorsqu'un problème apparaît).

Italie :

  • Économies prévues sur une période de dix ans : 35,83 milliards d'euros.
  • Retour sur investissement de chaque euro investi dans l'élimination de la gingivite : 15,20 €.
  • Coût par année de vie en bonne santé après dix ans : 114,00 € (contre 183,00 € avec la stratégie actuelle, qui consiste à consulter le dentiste uniquement lorsqu'un problème apparaît).

Pays-Bas :

  • Économies prévues sur une période de dix ans : 7,76 milliards d'euros.
  • Retour sur investissement de chaque euro investi dans l'élimination de la gingivite : 18,70 €.
  • Coût par année de vie en bonne santé après dix ans : 82,00 € (contre 142,00 € avec la stratégie actuelle, qui consiste à consulter le dentiste uniquement lorsqu'un problème apparaît).

Espagne :

  • Économies prévues sur une période de dix ans : 12,70 milliards d'euros.
  • Retour sur investissement de chaque euro investi dans l'élimination de la gingivite : 19,80 €.
  • Coût par année de vie en bonne santé après dix ans : 36,00 € (contre 72,00 € avec la stratégie actuelle, qui consiste à consulter le dentiste uniquement lorsqu'un problème apparaît).

Royaume-Uni (propres finances) :

  • Économies prévues sur une période de dix ans : 24,68 milliards d'euros (21,16 milliards de livres sterling).
  • Retour sur investissement de chaque euro investi dans l'élimination de la gingivite : 23,92 € (20,50 £).
  • Coût par année de vie en bonne santé après dix ans : 50,00 € (42,87 £ ; contre 91,00 € [78,00 £]avec la stratégie actuelle, qui consiste à consulter le dentiste uniquement lorsqu'un problème apparaît).

Les auteurs ont noté que l'élimination de la gingivite et l'augmentation du taux de diagnostic et de traitement de la parodontite à 90% dans la modélisation avaient un retour sur investissement positif pour tous les pays et des gains en années de vie en bonne santé par rapport au statu quo. La négligence de la prise en charge de la gingivite a eu les effets inverses. Les auteurs ont souligné l'importance de mettre davantage l'accent sur l'auto-soin et la prévention au niveau individuel et sociétal, notamment par des soins dentaires en crèche et des ateliers de brossage de dents dans les écoles.

« Les tarifs dentaires et les coûts d'accès à un dentiste constituent un obstacle à un traitement précoce pour le grand public », indique l'article. Les auteurs concluent que le rapport coût-efficacité de la prise en charge de la gingivite et de la parodontite montré dans cette analyse démontre que les frais dentaires méritent d'être revus par les décideurs et les commissaires européens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International