Dental Tribune France

L’importance de la gestion de la douleur chez les jeunes patients

By Brendan Day, Dental Tribune International
May 17, 2021

GOTHENBURG, Suède : Les enfants et les adolescents en Suède bénéficient d'un contrôle dentaire gratuit jusqu'à l'âge de 20 ans. S’il existe de nombreuses informations sur leur état de santé bucco-dentaire, relativement peu d'études mesurant la prise en compte de la douleur bucco-dentaire des jeunes patients suédois et de son traitement sont connus. Une nouvelle étude a fait la lumière sur ce sujet, suggérant que les professionnels dentaires ayant plus d'expérience ont tendance à être plus attentifs aux besoins des jeunes patients.

L'étude a été menée par une équipe de recherche de l'Académie Sahlgrenska de l'Université de Göteborg et s'est concentrée sur les attitudes des dentistes généralistes  travaillant pour le service dentaire public dans la région de Västra Götaland. Au total, 387 dentistes omnipraticiens ont été interrogés dans le cadre de cette étude, dont 71 % de femmes.

Le questionnaire portait sur les différents points : La prise en charge de l’enfant qui souffre, la physiologie, la manière de soulager la douleur, les médicaments, le côté sociologique/psychologique, les instruments et méthodes d’évaluation de la douleur, les méthodes non médicamenteuses de réduction de la douleur et  la documentation de la gestion de la douleur.

Selon les auteurs de l'étude, une analyse antérieure des dentistes aux États-Unis et en Finlande, menée par Murtomaa et al., a révélé que près de 50 % des dentistes ne posent pas systématiquement de questions aux jeunes patients sur la douleur. Ces personnes interrogées pensaient que les enfants d’âge préscolaire avaient plus de difficulté à faire la différence entre la douleur et l’inconfort pendant le traitement dentaire, voire à signaler la douleur avec un certain degré de certitude.

Une étude menée en 2005 auprès de dentistes suédois a révélé qu'environ « un tiers des dentistes [interrogés] étaient, dans une certaine mesure, indifférents à l'expérience des jeunes patients en matière de douleur et de gestion psychologique. »

« Jusqu'à présent dans la littérature, il n'existe aucune étude offrant des données multidimensionnelles sur les connaissances et les attitudes des chirurgiens-dentistes omnipraticiens », ont ajouté les auteurs de l'étude. « Ainsi, l'objectif était d'étudier les connaissances et les attitudes des dentistes généralistes sur la douleur et la gestion de la douleur chez les enfants et les adolescents, en utilisant un questionnaire multidimensionnel. », ont-il déclaré.

Les résultats de l'enquête ont montré que l'âge et le nombre d'années d'expérience professionnelle des chirurgiens-dentistes influençaient la manière dont ils interprétaient et répondaient à la douleur des enfants dans un cadre clinique. Ceux ayant plus de 17 ans d'expérience se sont avérés plus sensibles aux besoins particuliers d'un jeune patient - une tendance qui a été rapportée de manière similaire dans d'autres professions médicales, ont noté les auteurs.

Jusqu’à 60 % des dentistes participants à l’enquête n’ont jamais, rarement ou parfois utilisé d’anesthésie locale dans ce groupe d’âge.

En outre, il a été observé que parmi les répondants à l'enquête, « les femmes dentistes ont fait preuve de beaucoup plus de soin en matière de gestion de la douleur » que leurs collègues masculins, alors que le statut parental des chirurgiens-dentistes n'a pas été noté comme un facteur d'influence.

Dans leur discussion, les auteurs de l'étude ont suggéré que les recherches futures sur ce sujet seraient d' « appliquer le questionnaire à d'autres grandes cohortes de chirurgiens-dentistes ». Ils ont cependant conseillé, que toute recherche future devrait « réviser, raccourcir et affiner le questionnaire ».

L'étude, intitulée « General dental practitioners' knowledge and attitudes on children's pain and pain management-a questionnaire survey »,  a été publiée en ligne le 10 mai 2021 dans Paediatric and Neonatal Pain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International