Dental Tribune France

Des chercheurs développent un cadre propice à la fabrication de modèles dentaires 3D à faible coût

By Dental Tribune France
September 03, 2018

TOKYO, Japon : On observe un accroissement important de l'utilisation de modèles 3D spécifiques à un patient en chirurgie buccale et maxillo-faciale et dans d'autres domaines de la dentisterie, ce qui a entrainé une augmentation du coût de leur acquisition. Pour concevoir et produire des modèles dentaires spécifiques aux patients qui soient peu coûteux, les chercheurs du Tokyo Dental College ont récemment développé un environnement appelé «one-stop 3D printing lab» (laboratoire d'impression 3D à guichet unique).

Le « one-stop 3D printing lab », dérivé du terme « one-stop shop » (guichet unique) en tant qu’entreprise ou bureau proposant plusieurs services, est un environnement qui permet dans une seule et même installation de tout réaliser, de la conception à la fabrication. L'un de ses avantages réside dans le fait de fabriquer le modèle tout en communiquant avec le chirurgien afin de déterminer quelles parties sont essentielles dans le modèle 3D.

En cours d'expérimentation, les chercheurs ont fabriqué plus de 300 modèles mandibulaires à partir de filaments d'acide polylactique. Il était possible d’imprimer rapidement un modèle 3D tout en réduisant considérablement les coûts en utilisant l’imprimante de bureau 3D bon marché dans le « one-stop 3D printing lab». Les résultats suggèrent que l'ajustement du pas de stratification (épaisseur de couche) peut conduire à une réduction supplémentaire du temps d'impression et du coût du modèle. De plus, à mesure que le pas de stratification augmentait, aucune réduction significative de la précision géométrique n'était observée.

« Bien qu’il s’agisse d’une imprimante de bureau 3D bon marché, nous avons créé un environnement permettant de fabriquer les modèles 3D pratiques qui semblent nécessaires et suffisants pour la pratique clinique quotidienne. Le « laboratoire d’impression 3D à guichet unique» peut compléter tout le processus, de la conception à l’obtention d’un modèle, au sein d’une seule et même installation », explique le Dr Takashi Kamio, professeur adjoint au département de chirurgie buccale et maxillo-faciale du collège.

Selon le Dr Takashi Kamio, le laboratoire d’impression présente de nombreux avantages pour le dentiste et pour les patients : « Les coûts d’obtention de modèles 3D sont faibles, ce qui explique pourquoi ces modèles peuvent être appliqués à davantage de cas. Il est également plus facile de fabriquer de multiples modèles 3D (par exemple selon la technique chirurgicale). Présenter un tel modèle 3D aux patients contribue à approfondir leur compréhension du processus. De plus, il est très utile pour l'opérateur de visualiser les dents et la mâchoire et effectivement de les toucher. »

L’étude, intitulée «Utilizing a low-cost desktop 3D printer to develop a ‘one-stop 3D printing lab’ for oral and maxillofacial surgery and dentistry fields »(Utiliser une imprimante de bureau 3D bon marché pour développer un laboratoire d’impression 3D unique dans les domaines de la chirurgie buccale, maxillo-faciale et de la dentisterie), a été publiée le 13 août 2018 dans la revue 3D Printing in Medicine.

Comments are closed here.

© 2019 - All rights reserved - Dental Tribune International