Dental Tribune France

Des dents datant de la préhistoire éclairent sur la migration des rongeurs au Miocène

By Dental Tribune France
September 16, 2019

MONTPELLIER, France : Une nouvelle espèce de muridés (groupe de mammifères comprenant des souris, des rats et leurs congénères) qui vivait à la préhistoire a été identifiée à partir de fossiles découverts au Liban. Les résultats représentent la première preuve physique que la dispersion initiale de souris d'Asie vers l’Afrique s’est effectuée par le Levant, dans la partie orientale de la Méditerranée.

Les Muridés, la plus grande sous-famille de mammifères, seraient apparus il y a 16 millions d'années en Asie du Sud avant de coloniser les autres continents. Cependant, les itinéraires possibles et le moment de la première dispersion de ces animaux restaient jusqu’alors inconnus.

Le Dr Raquel López-Antoñanzas de l'institut des sciences de l'évolution de Montpellier et ses collègues ont analysé des fossiles de dents découverts au Liban en 2013 et 2018. Ils les ont identifiés comme appartenant à une espèce inconnue jusqu’à lors qu’ils ont nommée : Progonomys manolo. Ils ont constaté que cette espèce est morphologiquement comparable aux populations les plus anciennes de Progonomys, qui vivaient il y a environ 10,5 à 11 millions d'années. Ceci suggère que les Progonomys manolo est l'un des tout premiers représentants de Progonomys. Le genre Progonomys a été la première souris à s'étendre hors du sud de l'Asie, lieu d’origine supposé des souris.

Compte tenu de la proximité du Liban par rapport au continent africain, P. manolo aurait probablement donné naissance à des populations plus récentes de Progonomys qui se sont installées en Afrique, ont suggéré les auteurs.

L'analyse dentaire de différentes espèces de Progonomys a également révélé que leurs dents se sont modifiées au cours de l'évolution. Les espèces plus tardives avaient des molaires plus larges, ce qui suggère une transition d'un régime omnivore généraliste à un régime plus spécialisé, herbivore. Cela est lié à la transition d'un climat chaud et humide du Miocène moyen à un climat de plus en plus sec au Miocène supérieur.

Ces découvertes, qui constituent le premier enregistrement du genre Progonomys dans la péninsule arabique, renforcent l’importance du corridor levantin en tant que carrefour entre l’Eurasie et l’Afrique et fournissent des détails supplémentaires sur la plus ancienne dispersion intercontinentale des muridés.

L'étude, intitulée « First Levantine fossil murines shed new light on the earliest intercontinental dispersal of mice », a été publiée le 29 août 2019 dans le journal Scientific Reports.

Comments are closed here.

Latest Issues
E-paper

DT France No. 10, 2019

Open PDF Open E-paper All E-papers

© 2019 - All rights reserved - Dental Tribune International