Dental Tribune France

Restaurations en verre hybride : moins onéreuses et aussi efficaces que les composites

By Jeremy Booth, Dental Tribune International
May 11, 2021

BERLIN, Allemagne : L'élimination progressive de l'amalgame dentaire au niveau international par le biais de la Convention de Minamata sur le mercure, largement ratifiée, rend nécessaire l'identification d'une alternative appropriée. Le verre hybride et les composites sont actuellement les principaux candidats au remplacement de l'amalgame dentaire. Une étude récente a comparé l'efficacité et le rapport coût-efficacité des deux matériaux et a révélé que le verre hybride présentait une efficacité similaire et un meilleur rapport coût-efficacité, d’où une potentielle préférence de ce matériau pour remplacer l'amalgame.

Dans la première étude de ce type, les chercheurs ont comparé un matériau de verre hybride moderne et un composite établi pour la restauration de deux surfaces de cavités occluso-proximales. Des patients traités pour une restauration de deux molaires venant de Croatie, d'Italie, de Serbie et de Turquie ont participé à cet essai clinique contrôlé et randomisé. Chez chaque patient, une restauration a été réalisée avec un matériau en verre hybride et l'autre avec un matériau composite. Les matériaux ont ensuite été comparés chez chacun des 180 patients - soit 360 molaires au total - et les patients ont été suivis pendant une période de trois ans et examinés par des investigateurs en aveugle selon les critères de la Fédération Dentaire Internationale.

Au total, 21 patients (27 molaires) ont dû subir un traitement de suivi en raison de complications ; toutefois, les deux matériaux présentaient des différences limitées en termes de temps sans complication. En comparant le rapport coût-efficacité des deux matériaux, les chercheurs ont conclu que le composite était plus cher pour un bénéfice clinique limité.

« Si vous voulez utiliser le composite dans ces cas, vous devrez accepter des coûts supplémentaires élevés »- Dr. Schwendicke

« En utilisant les données de chaque pays, nous pouvons montrer que les coûts de traitement initiaux étaient beaucoup plus faibles pour le verre hybride que pour les composites dans trois des quatre pays », a commenté le Dr Falk Schwendicke, auteur principal de l'étude et professeur et chef du service de diagnostic et de santé bucco-dentaire à la Charité-Universitätsmedizin de Berlin. « Globalement, nous avons conclu que le verre hybride était plus rentable que le composite dans cet essai et que ce résultat était cohérent dans différents contextes. Si vous voulez utiliser le composite dans ces cas, vous devrez accepter des coûts supplémentaires élevés », a-t-il ajouté.

Le Dr. Schwendicke a expliqué que les chercheurs s'attendaient à un coût moins élevé pour le verre hybride; toutefois, ils se sont étonnés de constater que la différence de coût-efficacité - également à long terme - soit aussi importante. « Je m'attendais à ce que les éventuelles différences d'efficacité réduisent l'avantage en termes de coût des verres hybrides. Or, ce n'était pas le cas », a-t-il déclaré.

Selon le Dr. Schwendicke, les résultats de l'étude indiquent que le verre hybride est une alternative prometteuse pour les reconstructions dentaires. « Le verre hybride semble être une bonne alternative aux composites dans cette indication, du moins du point de vue du rapport coût-efficacité », a-t-il expliqué. « Après tout, les différences de coût reflètent les différences d'applicabilité et d'effort - des facteurs très importants. Les dentistes et les patients devraient envisager le verre hybride pour les dents postérieures, après avoir évalué d'autres faits. Dans tous les cas, les résultats montrent que le verre hybride n'est pas à écarter - les données montrent qu'il s'agit d'un matériau à prendre en considération, et sur lequel on peut compter. »

L'Union européenne s'est engagée à éliminer en grande partie ou complètement les produits contenant du mercure tels que les amalgames dentaires d'ici 2030. Le Dr. Schwendicke a déclaré que, bien que des données supplémentaires soient nécessaires pour corroborer les conclusions de l'étude, elles pourraient s'avérer utiles pour identifier un remplacement approprié. « Les composites sont un bon matériau et ont du potentiel ; toutefois, leur mise en place s'accompagne d'exigences élevées. Les verres hybrides sont, par défaut, moins sensibles à la technique et peuvent, de ce fait, être considérés comme plus proches de l'amalgame. Cet essai montre maintenant qu'ils sont effectivement une bonne alternative aux composites, et je suis très heureux qu'il existe un choix de matériaux que les dentistes peuvent utiliser lorsque l'amalgame n'est plus disponible. »

L'étude, intitulée « Cost-effectiveness of glass hybrid versus composite in a multi-country randomized trial », a été publiée dans le numéro d'avril 2021 du Journal of Dentistry.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International