La FDI demande que les maladies bucco-dentaires soient intégrées à la liste des maladies non transmissibles

Search Dental Tribune

La FDI demande que les maladies bucco-dentaires soient intégrées à la liste des maladies non transmissibles

E-Newsletter

The latest news in dentistry free of charge.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Dr Jean-Luc Eiselé, Directeur exécutif de la FDI (représenté sur écrans) prend la parole lors de l’Audition interactive informelle de la Société civile de l’assemblée générale des Nations Unies sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles. (DTI/Photo FDI)
Dental Tribune International

By Dental Tribune International

lun. 11 juillet 2011

save

GENÈVE, Suisse: La Fédération dentaire internationale (FDI) demande que les maladies bucco-dentaires soient intégrées à la liste des maladies non transmissibles (MNT), pour la prise d’actions prioritaires au sein des Nations Unies et de l’OMS.

Lors d’une audition de la Société civile sur les maladies non transmissibles, tenue au siège des Nations Unies à New York le 16 juin, le Directeur exécutif de la FDI, Dr Jean-Luc Eiselé a exposé la nécessite d’étendre la liste actuelle des maladies non transmissibles (MNT) qui ne comprend à présent que le cancer, le diabète, les maladies des voies respiratoires et les maladies cardiovasculaires.

Toutes les conditions bucco-dentaires sont exposées aux mêmes facteurs de risque communs que les autres principales MNT, y compris l’alimentation malsaine (en particulier une consommation élevée de sucre), la consommation de tabac et la consommation excessive d’alcool. Les professionnels de la santé bucco-dentaire devraient faire partie intégrante de la solution prévue pour la prévention, le diagnostic précoce et le traitement.

Les remarques du Dr Jean-Luc Eiselé ont été reprises plus tard dans la journée lors du panel National and local solutions for NCD control and prevention, sur les solutions nationales et locales pour la maîtrise et la prévention des maladies non transmissibles, avec l’intervention du public en la personne de Dr Habib Benzian, Directeur de l’ONG Fit for School International, qui s’occupe de la promotion de la santé à l’école. Il a rappelé aux panélistes que "La maladie la plus répandue dans le monde entier est la carie dentaire. Cette dernière a un grand impact sur les sociétés, sur les enfants, sur chacun de nous ... il ne faut pas oublier d’intégrer les maladies bucco-dentaires au contexte des maladies non transmissibles."

La soumission de l’AMPS comprenait la recommandation d’adopter une approche holistique pour les maladies non transmissibles, de considérer sérieusement les facteurs de risque communs et les déterminants sociaux de santé et de reconnaître l’importance et de promouvoir l’investissement dans les professionnels de la santé.

Dans la soumission de propositions, Dr Jean-Luc Eiselé souligne avec insistance le rôle essentiel que tiennent les professionnels de santé dans le combat entrepris pour réduire la charge des MNT dans le monde, en procédant à la promotion de la santé, à la prévention des maladies, aux soins à accorder aux patients et à la réhabilitation dentaire, et il ajoute : "L’AMPS considère l’accès aux soins de santé comme un droit de tout être humain, que les maladies soient transmissibles ou non transmissibles, aigues ou chroniques."

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

advertisement