Les maladies bucco-dentaires sont des obstacles au développement, selon le Programme des Nations Unies pour le développement (UNDP)

Search Dental Tribune

Les maladies bucco-dentaires sont des obstacles au développement, selon le Programme des Nations Unies pour le développement (UNDP)

E-Newsletter

The latest news in dentistry free of charge.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Helen Clark, administratrice de l’UNDP , lors d’une présentation sur les maladies non transmissibles, le 19 septembre 2011 à la New York University of Dentistry (DTI/Photo: UN/Paulo Filgueiras)
Dental Tribune International

By Dental Tribune International

mer. 12 octobre 2011

save

NEW YORK, États-Unis: L'Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement, Helen Clark, a qualifié les maladies bucco-dentaires "d'obstacles au développement".

Mme Clark s'exprimait lors d'un événement qui s’est déroulé du 19 au 20 septembre à New York, sous le thème « Mettre les dents dans les maladies non transmissibles : encourager les actions prioritaires pour les maladies non transmissibles ».

Quelque chose d'évitable comme la carie dentaire peut altérer la capacité des gens à manger, à interagir avec les autres, à aller à l'école ou au travail. Ces conséquences les détournent tous du bien-être humain, du potentiel économique et des progrès du développement », a souligné Mme Clark, qui est aussi l'ancien Premier Ministre de la Nouvelle-Zélande.

Dans son allocution, « La collaboration intersectorielle pour l’avancement du développement socio-économique et la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement », elle a souligné l'impact des maladies bucco-dentaires sur le développement : « Les pays à faible et moyen revenu font face à divers taux alarmants et/ou de croissance rapide des maladies bucco-dentaires, y compris la carie dentaire, les cancers et le noma. Ces défis peuvent être exacerbés par la capacité faible du système de santé, et par un manque de concentration sur la santé buccale malgré son importance pour maintenir la santé globale ».

« Le résultat » a déclaré Mme Clark, « est une mort inutile et une incapacité à grande échelle contre les maladies bucco-dentaires ».

Présent à l'événement, le Président de la FDI, Orland Monteiro da Silva, a déclaré : « J'ai été très impressionné par le débat et la discussion et j'ai beaucoup appris sur l'impact des maladies bucco-dentaires sur les pays en développement. J'en suis certes revenu avec une bien meilleure idée de l'étendue du problème et des solutions possibles ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

advertisement
advertisement