Dental Tribune France

Le Covid-19 poussera-t-il l’orthodontie plus loin dans l’espace numérique ?

Divers professionnels de l’orthodontie ont temoigné auprès de Dental Tribune International du bénéfice des outils numériques qui ont permis d'éviter les interruptions de traitement orthodontique lors des fermetures de cabinets pendant la crise du COVID 19. (Photo : Maxx-Studio/Shutterstock)
By Jeremy Booth, DTI
June 09, 2020

LEIPZIG, Allemagne : Le nombre de patients dans les cabinets d'orthodontie devrait augmenter rapidement à la réouverture des cabinets. Grâce aux outils numériques les orthodontistes ont pu continuer à fournir des soins pendant la fermeture de leurs cliniques. Si ces outils servent à faciliter la transition vers la reprise de la pratique dentaire, ils admettent aisément que les consultations au fauteuil ne peuvent être remplacées. Le principal fabricant d’aligneurs transparents affirme que ses nouveaux outils numériques développés en réponse à la crise continueront d’être utilisés bien après la levée des restrictions.

Au Royaume-Uni, les cabinets d'orthodontie peuvent à nouveau accueillir des patients, depuis le 8 juin, sous réserve d’appliquer des mesures appropriées. Selon le porte parole de la British orthodontic society (BOS), les urgences orthodontiques en Angleterre, en Écosse et au Pays de Galles étaient traitées dans les centres de soins d'urgence désignés depuis plus de deux mois. Seuls les traitements d'urgence étaient dispensés dans les cabinets orthodontiques d'Irlande du Nord.

Les directives de la BOS stipulent que la plupart des appareils orthodontiques peuvent être laissés in situ pendant quelques mois sans préjudice si les patients suivent les instructions habituelles de soins, telles qu'une bonne hygiène buccale et l'évitement des aliments sucrés et durs ou collants qui pourraient endommager ces appareils.

Durant les mois de fermeture, la BOS recommandait d'abord un diagnostic par téléphone ou par vidéo en ligne par un orthodontiste afin d'évaluer l'urgence clinique, mais aussi de minimiser le risque d'infection dans les centres de soins d'urgence. Le directeur des relations extérieures, le Dr Peter McCallum, a déclaré à DTI que des interfaces numériques sont recommandées afin de minimiser la perturbation du traitement pour les patients portant des appareils fixes.

« Pour nos patients, nous avons donné des conseils sur la prise de photos et de vidéos pour leur orthodontiste et fourni des vidéos sur les réparations à domicile », a-t-il déclaré. Ces informations et conseils sur ce que les patients peuvent attendre de leur prochaine visite dans une clinique dentaire sont disponibles sur le site web de l'association.

Les orthodontistes affirment que les outils numériques aident, mais ne peuvent remplacer le temps passé au fauteuil

Pendant la durée de fermeture des cabinets, les outils de communication numérique ont permis de poursuivre les rendez-vous de suivi - c'est ce qu'a déclaré le Dr Thiago Gregnanin Pedron, spécialiste en orthodontie en cabinet privé à São Paulo au Brésil. « En fait, le défi a été minimisé, car nous conservons habituellement une liste de contacts des patients de la clinique dans une application mobile », a expliqué le Dr Pedron. « Malgré la fermeture de la clinique dès la déclaration de la pandémie et l’impossibilité de consultation en face à face, nous avons fourni un suivi en ligne et donné des conseils sur l'hygiène, le soin des appareils orthodontiques et la clarification des doutes éventuels ».

Ces consultations numériques ont été d'une grande aide, mais elles ne peuvent remplacer les consultations au fauteuil. « Je crois que les outils de communication numérique sont des alliés dans le contrôle et les soins de tout système orthodontique, mais la présence clinique est souveraine à tous égards, que ce soit pour les aligneurs ou l'orthodontie fixe », a commenté le Dr Pedron. « J'utilise la technique de l'orthodontie auto-ligaturante qui, outre les avantages et bénéfices connus, est particulièrement utile en raison de l'allongement des intervalles entre les séances d'entretien orthodontique, surtout en ces temps d'isolement ».

« Les outils de communication numérique ont été très utiles durant cette crise pour soutenir les patients bloqués et pour maintenir le nombre de visites à un faible niveau »

- Dr Anna Hajati, orthodontiste, Stockholm

Le Dr Anna Hajati, qui dirige un cabinet privé d'orthodontie à Stockholm en Suède, a mis en avant les avantages du numérique tout en constatant ses limites. « Les outils de communication numérique ont été très utiles durant cette crise pour soutenir les patients bloqués et pour maintenir le nombre de visites à un faible niveau, et c'est effectivement l'avenir. Nous avons utilisé la communication numérique pour les patients traités par aligneurs ainsi que pour les patients porteurs d'appareils fixes. Aujourd'hui, de tels outils peuvent aider occasionnellement, mais ne peuvent remplacer un examen physique », a-t-elle déclaré.

La Suède n'a pas mis en place de conditions strictes de confinement pendant la crise, laissant aux dentistes du pays le soin de décider s'ils veulent garder leur cabinet ouvert. Les directives de distanciation sociale ont cependant entraîné une baisse du nombre de patients, et selon le Dr Hajati les visites dans sa clinique ont diminué d'environ 50 %. L'un des plus grands défis jusqu'à présent, a-t-elle admis, a été de décider si sa clinique devait rester ouverte. La fermeture de la Clinique aurait permis de protéger le personnel, de réduire les infections et de conserver les équipements de protection individuelle. Elle a décidé de garder la clinique ouverte, mais avec des routines d'hygiène accrues et des directives claires données aux patients. Cette décision a été prise pour assurer la survie de l'entreprise et la poursuite des soins aux patients.

« Ma plus grande préoccupation et mon plus grand défi sont maintenant de traiter les patients que j'ai dans un autre pays et ceux qui vivent à l'étranger que je ne pouvais pas voir », a déclaré le Dr Hajati. Pour elle, l'industrie de la téléorthodontie apportera des changements au processus de prétraitement, mais les orthodontistes restent conscients de leurs responsabilités, quel que soit le type d'appareil utilisé pour effectuer le traitement et le mode de consultation.

Align Technology a déclaré que la majorité des cabinets d'Invisalign dans les régions EMEA et Amérique du Nord ont cessé de voir des patients à partir de la mi-mars. (Image : 1989 Studio/Shutterstock)

Les sociétés dentaires se concentrent de plus en plus sur les possibilités de traitement numérique

Depuis que la pandémie de SRAS-CoV-2 a été déclarée, les entreprises dentaires qui approvisionnent l'industrie ont mis davantage l'accent sur les outils numériques, déjà très présents. Henry Schein a récemment lancé medpod, un outil d’aide à la décision clinique en télé-dentisterie. L'entreprise a déclaré que cet outil permettra aux dentistes de continuer à communiquer avec leurs patients et à surveiller les traitements au fur et à mesure que la pandémie se poursuit. Un porte-parole d'Henry Schein a confirmé à DTI que le medpod est également adapté aux orthodontistes.

Dans un récent appel aux investisseurs, le PDG d'Align Technology, Joseph Hogan, a présenté un certain nombre d'initiatives que le fabricant Invisalign a mis en place pour aider les dentistes à reprendre la prestation de soins orthodontiques. La société a accéléré le développement d'outils virtuels, qui étaient à l'essai, comme les outils de rendez-vous et de soins virtuels pour Invisalign. La société a également commencé à accorder des allègements et des reports de paiement pour les pratiques d'Invisalign, et a renforcé la formation théorique et clinique par le biais de plateformes en ligne.

Joseph Hogan a déclaré lors de cet entretien : « Nous pensons sincèrement que, en particulier dans le milieu de l'orthodontie, il sera beaucoup plus difficile de ne pas utiliser un environnement de type numérique en raison des risques de réinfection par COVID-19 et des inquiétudes quant aux arrêts ou ralentissements futurs [...] Nous allons donc proposer à nos clients des programmes qui les aideront vraiment à trouver le moyen de convertir une part de plus en plus importante de leur volume de consultations vers un environnement numérique ».

Au moment de la rédaction du présent document, Align travaillait à la mise sur le marché de ces outils par le biais de ses applications mobiles et en ligne Invisalign. « Les réactions à ce jour ont été relativement positives, et nous pensons que les chirurgiens-dentistes continueront à utiliser ces outils pour améliorer l'expérience des patients et accroître l'efficacité bien après la levée des restrictions Covid-19 », a déclaré Joseph Hogan. « Avec les chirurgiens-dentistes, nous allons plus que jamais tirer parti de la puissance du numérique pour la dentisterie et l'orthodontie. La pratique dentaire ne sera plus comme celle d’avant ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Issues
E-paper

DT France No. 11, 2020

Open PDF Open E-paper All E-papers

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International