Dental Tribune France

La crise du coronavirus vue par les dentistes dans le monde : Dr Yassine Harichane, France

By Nathalie Schüller, DTI
April 07, 2020

PARIS, France : Le Dr Yassine Harichane exerce en France. Il est diplômé de la faculté de chirurgie dentaire de l'université Paris Descartes où il a obtenu un master 2 et un doctorat sur les cellules souches de la pulpe dentaire. Il est membre du DCSG - Cosmetic Dentistry Study Group - rattaché à l'université Paris Descartes à Paris, France. Nathalie Schüller, de Dental Tribune International s’est entretenue avec lui au sujet de l’épidémie du Covid-19.

Dr Harichane, quelle est la situation dans votre pays face à la crise du coronavirus, quelles mesures ont été prises et depuis quand ?
La France est en stade 3 depuis le 14 mars 2020. Les lieux dispensables recevant du public doivent être fermés et la population doit être confinée à domicile. Des dérogations sont possibles pour des situations particulières. Les recommandations sanitaires relatives au stade 3 ont été délivrées à la population.

Comment avez-vous été affecté par les mesures éventuelles de confinement, professionnellement et personnellement ? Votre cabinet est-il toujours ouvert et si fermé, depuis quand ?
Professionnellement, le centre dentaire où j’exerce est fermé au public depuis le 17 mars 2020. Comme tous les dentistes en France, je me charge de gérer les urgences uniquement et au téléphone principalement. Si une intervention thérapeutique est nécessaire, il faut suivre un protocole rigoureux. Personnellement, j’ai pu passer du temps à domicile pour m’occuper de la santé de ma femme.

Si votre cabinet est encore ouvert, ou fermé mais vous voyez encore les patients en situation d’urgence, avez-vous changé la façon de traiter vos patients ?
Le centre dentaire est fermé et nous ne recevons aucun patient conformément aux consignes nationales et ordinales. Les patients sont traités dans un cabinet de garde défini dans le département. Ils sont traités selon les dernières recommandations scientifiques, afin de protéger le personnel soignant.

Comment vivez-vous cette crise et utilisez-vous votre temps lié à votre travail, à vos patients, et si vous souhaitez partager, votre vie personnelle, et les choses que vous aimez et que vous avez généralement, peu de temps de faire peut-être?
Pour l’instant je vis positivement cette période en utilisant les avantages comme consacrer du temps à ma famille. Le reste du temps est dévolu au travail avec : la gestion des urgences, la formation continue et la rédaction d’articles scientifiques.

Savez-vous comment les mesures de confinement ont affecté le marché dentaire national?
Je fais un suivi des tendances actuelles et je dirais de façon subjective, que tous les marchés sont affectés, y compris le marché dentaire national.

Ne sachant pas combien de temps il faudra pour que cette crise se termine, pensez-vous, qu'elle soit de courte ou de longue durée, qu'elle va changer votre entreprise, la profession?
Subjectivement je dirais que la crise sera ressentie comme trop longue car tous les individus veulent revenir rapidement à la normale. D’autant plus qu’à l’étranger, les entreprises licencient leur personnel pour rester viable financièrement. En France, nous avons la chance que le gouvernement libère des fonds pour subvenir aux besoins des entreprises.

L’impact pour les entreprises dentaires et la profession sera profond car il sera à la fois concret et abstrait. Concrètement, les entreprises vont faire face à des difficultés financières et matérielles de toute sorte, dues à l’interruption du travail pendant la pandémie. Abstraitement, les relations avec autrui seront différentes, dans le sens où le contact physique sera limité (comme la poignée de main) et la suspicion de contamination infectieuse par un individu sera augmentée (peur d’être contaminé).

On pourrait espérer que face à une telle crise, ce soit l’occasion de refléter sur nos priorités, et peut-être de changer vers le mieux, la façon dont nous vivons notre vie. Qu'en pensez-vous? Quels changements aimeriez-vous voir se produire?
Je suis tout à fait d’accord, il y aura un « avant » et un « après » la pandémie.
Avant, l’hygiène n’était pas une priorité pour tous. Nous avons tous vu quelqu’un sortir des toilettes publiques sans se laver les mains. Nous avons tous été dans un établissement (restaurant, bar, hôtel, etc.) où l’hygiène des employés paraissait suspecte. Nous avons tous eu un doute au moment de poser les mains sur un caddie de supermarché. Après, les règles d’hygiène et de distance sociale seront suivies par la plupart des personnes ayant eu une prise de conscience. Pour les autres, ils seront malheureusement soit les vecteurs soit les victimes de la prochaine pandémie.
Le seul changement que j’aimerais voir arriver est l’amélioration du comportement humain, que ce soit du point de vue sanitaire mais aussi environnemental. On a le droit de rêver…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International